artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La flûte enchantée (1791)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: La flûte enchantée (1791)   Dim 31 Déc - 21:17

Je reviens tout juste de voir le film de Kenneth Branagh. Je ne peux que vous conseiller de foncer le voir. Je vous donnerai un compte rendu plus détaillé quand je serai redescendue sur la planète terre. Bien sûr la critique de télérama est bonne à jeter à la poubelle.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Lun 1 Jan - 19:59

Comme promis, voici mon compte rendu du film de Branagh. Cette Flûte enchantée surprend d'abord par le livret entièrement revu par branagh pour les dialogues, cependant ils respectent l'oeuvre de mozart. Transposer l'argument pendant la première guerre mondiale se révèle finalement être une très bonne idée. L'opposition entre le jour et la nuit, la lumière et le noir liée à l'initiation maçonnique est ici mise en avant.
La distribution fort sympatique est très largement dominée par un René Pape époustouflant; quel Sarastro brillant tant au niveau vocal (c'est parfait à tous points de vue) qu'au niveau scénique. Joseph Kaiser est un très beau Tamino avec une voix qui m'a parue prometteuse et sa Pamina (Amy Carson) qui semble très engagée scéniquement connait vocalement ses limites à partir de l'aria de Pamina et pendant toute la fin du film. Lyubov Petrova est une reine de la nuit tout à fait correcte vocalement mais sur le plan scénique apparait bien peu méchante. Le couple Papageno/Papagena est fort sympatique et tous deux sont dotés de fort belles voix. Les trois garçons me semblent être peu charismatiques contrairement à leur opposé féminin.
Conlon à la tête de son orchestre ets très en forme et donne à cette flûte enchantée anglaise une dimension inattendue. Very Happy

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Die Zauberflöte   Mer 3 Jan - 20:15

Après la sortie du film de Branagh, voici une petite discographie sélective de l'oeuvre de Mozart.








Pour qui veut ré-écouter le sarastro de René Pape version sortie en 2006

http://www.amazon.fr/Mozart-Zauberfl%C3%B6te-enchant%C3%A9e-R%C3%B6schmann-M%C3%BCller-Brachmann/dp/B000EGFV2C/sr=1-18/qid=1167844438/ref=sr_1_18/171-8606378-3384269?ie=UTF8&s=music

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Dim 6 Avr - 14:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
karajan67

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Jeu 4 Jan - 1:36

Pas Mal ton petit forum Calbo, si ca brule sur Musica je sais ou me refugier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Jeu 11 Jan - 22:41

Personne d'autre n'a vu le film de Branagh?

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Snoopy

avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Ven 12 Jan - 11:35

Nan.Je cherche toujours le film en DVD mais sans succès. Je sais où je suis sûr de le trouver mais je n'ai pas encore eu le temps d'y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leporello
néofrite
néofrite
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 54
Localisation : più che cerco, men ritrovo
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Ven 12 Jan - 15:05

Nan! Nan! Nan et puis j'irai pas passke la flute en british c'est au-dessus de mes forces....Peux pas! peux pas!! peux pas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Ven 12 Jan - 20:47

Leporello a écrit:
Nan! Nan! Nan et puis j'irai pas passke la flute en british c'est au-dessus de mes forces....Peux pas! peux pas!! peux pas!!!

Pourtant la flûte de Bergman est en suédois. Shocked

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Marcus

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 43
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Sam 13 Jan - 1:16

calbo a écrit:
Personne d'autre n'a vu le film de Branagh?

J'ai vu le film de Branagh, mais tu le sais déjà Calbo vu que nous en avons déjà parlé sur d'autres forums Wink .
J'ai été d'autant plus enchanté par ce film que j'avais quelques craintes au départ: l'idée de la transposition durant la guerre, la langue anglaise (finalement ça ne m'a pas dérangé)...
Le film a été complètement démoli par plusieurs critiques cinéma, mais moi j'ai adoré !

Malheureusement je crois qu'il n'aura pas beaucoup de succès. Je suis allé le voir quelques jours après sa sortie et c'était dans une toute petite salle qui était pratiquement vide. Mais c'était quand même mieux que de le voir en DVD.

Je suis retombé complètement amoureux de cet opéra, que j'avais un peu négligé ces derniers mois par rapport aux autres Mozart, notamment la trilogie Da Ponte.
Je viens d'acheter le film de Bergman afin d'avoir une autre vision (je le verrais sans doute demain soir).
J'ai aussi réécouté la version de l'intégrale Brilliant Classic, que je trouve très bonne (Direction de Sir Charles Mackerras, avec notamment B. Hendricks en Pamina, June Anderson en Reine de la Nuit , Thomas Allen en Papageno, Robert Lloyd en Sarastro,...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Sam 13 Jan - 1:30

Je ne sais pas quel a été l'impact du film à Poitiers, mais le jour ou je suis allée le voir, on était une quarantaine. C'est peu surtout qu'en plus le film était diffusé au théâtre qui compte 950 places, ça m'a fait tout drôle.

Citation :
Le film a été complètement démoli par plusieurs critiques cinéma, mais moi j'ai adoré !

Ont ils vu le film? Pour certains j'ai de gros doutes.

Citation :
Je viens d'acheter le film de Bergman afin d'avoir une autre vision (je le verrais sans doute demain soir).

Dans ce film, la flûte est chantée en suédois, c'est radicalement différent du film de Branagh, mais dans l'ensemble le livret est respecté.

Citation :
J'ai aussi réécouté la version de l'intégrale Brilliant Classic, que je trouve très bonne (Direction de Sir Charles Mackerras, avec notamment B. Hendricks en Pamina, June Anderson en Reine de la Nuit , Thomas Allen en Papageno, Robert Lloyd en Sarastro,...).

Je ne connais pas cette version. Par contre j'ai craqué pour celle d'Abbado enregistrée l'an dernier avec René Pape dans le rôle de Sarastro. J'ai mis le lien dans les coups de coeur du mois.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Leporello
néofrite
néofrite
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 54
Localisation : più che cerco, men ritrovo
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Sam 13 Jan - 19:31

Mais j'ai pas dit que celle de Bergmann avait mon approbation non plus! Die Zauberflöte c'est en germain point à la ligne! Tout le reste est hérésie pure et simple; Dico! queen et le + grand Sprecher du monde de tous les temps c'est JOSE na d'abord! et ça quel que soit le chef qui le dirige, par contre son Sarastro était une erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Dim 14 Jan - 14:27

Leporello a écrit:
Mais j'ai pas dit que celle de Bergmann avait mon approbation non plus! Die Zauberflöte c'est en germain point à la ligne! Tout le reste est hérésie pure et simple; Dico! queen et le + grand Sprecher du monde de tous les temps c'est JOSE na d'abord! et ça quel que soit le chef qui le dirige, par contre son Sarastro était une erreur.

Soit, donc pas de Flûte dans une autre langue que l'allemand. Pour le sprecher de José je suis d'autant plus d'accord avec toi que c'est dans ce rôle que je l'ai découvert et que c'est donc à cause de lui que je suis tombée dedans. Pour Sarastro, José confesse lui même qu'il n'aurait pas dû chanter l'intégrale du rôle.
Au passage j'ai découvert LE sarastro idéal grâce à Branagh. Monsieur René Pape himself. C'est parfait, il n'y a rien à redire à son interprétation ni à son talent de comédien.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Dim 14 Jan - 20:10

Je viens d'écouter cette version de l'oeuvre

http://www.amazon.fr/Mozart-Zauberfl%C3%B6te-enchant%C3%A9e-R%C3%B6schmann-M%C3%BCller-Brachmann/dp/B000EGFV2C/sr=1-18/qid=1167844438/ref=sr_1_18/171-8606378-3384269?ie=UTF8&s=music

Abbado a réuni une très belle distribution malgré une reine de la nuit un peu limite dans les vocalises redoutables du second aria mais tout de même dotée d'une très jolie voix. René Pape qui domine une fois de plus le plateau vocal est parfait dans le rôle de Sarastro, il n'y a rien à redire à sa prestation. Les couples Tamino/Pamina et Papageno/Papagena sont très bien assortis et plein de fraicheur et Monostatos est méchant à souhait. Les dames et les enfants forment deux très jolis trios. Abbado dirige de main de maître son orchestre et donne la une très belle vision de cette oeuvre superbe.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Dim 6 Avr - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
guarnerius

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Mer 9 Mai - 20:31

ce sujet date un peu .. mais je viens d'arriver et ne peux m'empecher de réagir .. et de rejoindre Leporello dans son avis .
La flute enchantée en Anglais :non! scratch c'est pas possible ! ça existe ?
Que le diable me patafiole ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Mer 9 Mai - 20:40

guarnerius a écrit:
ce sujet date un peu .. mais je viens d'arriver et ne peux m'empecher de réagir .. et de rejoindre Leporello dans son avis .
La flute enchantée en Anglais :non! scratch c'est pas possible ! ça existe ?
Que le diable me patafiole ...

Ben oui ca existe. Même si cela peut choquer les puristes dont tu semble faire partie, au moins pour La flûte enchantée. Ceci dit en faisant abstraction de la langue, le cast, dominé sans peine par René Pape, vaut vraiment le détour.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
guarnerius

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 66
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Lun 30 Juil - 13:47

bah .. j'ai bien ecouté un Tannhauser en Francais ...
et un Fidelio en Russe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Sam 15 Sep - 1:42

J'ai cette version :



Francisco Araiza est un merveilleux Tamino et un coup de coeur particulier à Samuel Ramey (Sarastro) et José Van Dam (Sprecher).

Une bonne version, il me semble ...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Mar 25 Mar - 21:23

Les CDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Mar 25 Mar - 21:26

Les DVDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   Dim 6 Déc - 2:15

Introduction à l'opéra tirée du Kobbé

Emmanuel Johann Schikaneder, qui écrivit le livret avec un choriste dénommé Gieseke, était un ami de Mozart et appartenait à la même loge maçonnique que lui. Il était également directeur d’une compagnie théâtrale, et acteur renommé ; il avait persuadé Mozart de composer pour lui la musique d’une pièce pour marionnettes. Il avait choisi à cet effet l’histoire de « Lulu », par Liebeskind, qui avait paru dans un recueil des contes orientaux publié par Wieland sous le titre ‘Dschinnistan’. Dans le récit original, le méchant sorcier a enlevé la fille de la Reine de la Nuit, qui est sauvée par un prince grâce à la magie. Pendant que Schikaneder travaillait à son livret, un autre théâtre viennois monta une pièce traitant du même sujet, un conte de fées écrit par Perinet et mis en musque par Wenzel Müller. Le grand succès qu’elle remporta modifia les projets de Schikaneder.
A cette époque, la franc-maçonnerie était un sujet très à la mode : Marie-Thérèse en avait interdit la pratique et les forces armées s’employaient à dissoudre les loges. Schikaneder, homme doué de sens pratique, comprit l’intérêt d’exploiter les rites interdits sur la scène. Il transforma le méchant sorcier en Sarastro, le sage prêtre d’Isis. Les épreuves infligées à Tamino et Pamina devinrent des copies du cérémonial franc-maçonnique. Il situa l’action en Egypte, berceau présumé de la tradition maçonnique. De plus, l’admirable musique de Mozart vint donner de la noblesse au livret et une force mystérieuse et sacrée à l’ensemble.
En raison des liens existant entre cet opéra et la franc-maçonnerie, certains commentateurs identifièrent Tamino à l’empereur Joseph II, Pamina au peuple autrichien, Sarastro à Ignaz von Born, franc-maçon et homme de science éminent ; la vindicative Reine de la Nuit aurait été l’impératrice Marie-Thérèse et Monostatos, le clergé (particulièrement les Jésuites et les ordres religieux).
Mozart travaille à l’opéra de mars à juillet 1791, puis à nouveau en septembre. La première eut lieu le 30 septembre, deux mois avant sa mort.
O a suggéré que les accords lourds et répétés de l’ouverture représenteraient les coups pesant frappés à la porte de la loge. On les réentend d’ailleurs dans la scène du temple, juste avant que ne commence l’initiation de Tamino. le comte de Harewood

Livret accompagnant le CD, version Sir Neville Marriner – Philips 1990

… C’est une erreur de considérer, comme cela a été fait, la « Flûte enchantée » comme un ‘oratorio maçonnique’ ou une ‘cérémonie initiatique’. Cela est démenti par l’humour très irrévérencieux de Mozart. Un exemple probant : à la fin de la pièce, le ton a viré au haut tragique avec le choral des hommes armés ; Pamina et Tamino se sont enfin retrouvés et ils ont traversé ensemble les dernières épreuves. On attend donc un chœur triomphal pour clore l’opéra dans la magnificence. Or, que voit-on arriver ? Ce pitre de Papageno, qui n’a été capable de subir aucune épreuve initiatique, et qui va se suicider parce qu’il n’a pas trouvé de ‘petite femme’. Puis, lorsqu’il l’a trouvée, il danse de joie à la pensée de tous les petits Papageno qui vont éclore par dizaines … On dira que c’est là une part qui revient à Schikaneder, qui ne comprenait pas grand-chose aux mystères maçonniques. Mais c’est tout de même Mozart qui a écrit la musique de ces scènes de farces et qui, on le sent bien, s’est alors bien amusé !
Cette liberté d’esprit permit à Mozart non seulement d’éviter le piège de faire une pièce à thèse, comme le serait un ‘oratorio’ destiné à prêcher l’idéologie maçonnique, mais encore de réaliser une véritable pièce de théâtre, un opéra scéniquement très vivant. Jean-Victor Hocquard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La flûte enchantée (1791)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La flûte enchantée (1791)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Giacomo MEYERBEER (1791-1864)
» Carl Czerny (1791-1857)
» Frantisek Kotzwara (František Kočzwara) 1740-1791
» Carlo SOLIVA (1791-1853)
» Carl Czerny (1791-1857)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: opéra :: MOZART W Amadeus-
Sauter vers: