artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Max Bruch (1838 1920)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Max Bruch (1838 1920)   Ven 18 Mai - 11:51

Max Bruch est un compositeur allemand, né à Cologne le 6 janvier 1838 et décédé à Berlin le 20 octobre 1920. Sa mère est soprano et professeur de musique, son père homme de loi.
Après avoir reçu une première approche musicale par sa mère, Bruch suit l'enseignement de Breidenstein (Bonn). À quatorze ans, il obtient une bourse de la fondation Mozart à Francfort, ce qui lui permet l'accès à des professeurs prestigieux, comme Carl Reinecke, Ferdinand Hiller,..., avec lesquels il travaille pendant quatre ans. C'est à cette période qu'il écrit une première symphonie. Après s'être installé à Mannheim en 1863, il y est nommé chef d'orchestre, comme il le sera à Berlin (1870), etc. Pendant cette période active, il compose entre autres son premier Concerto pour violon en sol mineur (1864). Joseph Joachim, le violoniste renommé, aidera Bruch à remanier cette œuvre qui assurera finalement à son auteur une certaine considération dans le monde. Il écrit également un opéra, Hermione, des pièces profanes, etc. En 1880, connu en Europe, il est nommé chef d'orchestre à Liverpool. Il compose une œuvre qui remporte un succès : la Fantaisie écossaise pour violon et orchestre et Kol Nidrei, longue méditation au violoncelle bâtie sur des mélodies hébraïques destinée à la communauté juive de la ville. Dans cette période agréable, il épouse la chanteuse Clara Tuczek. De retour dans son pays vers 1883, il devient directeur musical de l'orchestre de Breslau, puis, sept ans plus tard, il obtient une chaire de composition à Berlin. Il abandonnera ce poste en 1910. En 1918, il est nommé "Docteur en philosophie" à l'Université de Berlin. Le deux octobre 1920, Bruch décède à Berlin. Son principal regret fut sans doute de n'avoir été connu presque exclusivement que grâce à son fameux concerto pour violon, mais, à sa mort (il avait 82 ans), après avoir vu défiler les carrières de compositeurs comme Richard Wagner, Franz Liszt, et de bien d'autres précurseurs, il a fait montre d'un certain esprit conservateur ou passéiste en se bornant à une fidélité esthétique et académique.
Souvent perçu comme un compositeur passéiste, il n'est pas parvenu à la reconnaissance de son ami Johannes Brahms. Il a, au cours de ses 82 ans d'existence, cotoyé les plus grands (Mahler, Liszt, Wagner, Bruckner, etc.) sans avoir pour autant modifié son style rigoureux, « gardant sa fidélité esthétique et académique ». Malgré ces critiques, il a composé une œuvre qui a rencontré dès sa création (tout comme aujourd'hui) un vif succès, son Concerto pour violon n° 1, op. 26, commencé en 1864, ainsi que la Fantaisie écossaise ou Kol nidrei régulièrement enregistrés au disque. La consécration de la longue carrière musicale de Bruch fut la chaire de composition obtenue au Conservatoire de Berlin en 1892 où il restera jusqu'en 1910. D'autres partitions en dehors de son concerto pour violon ont retenu l'attention de solistes exigeants, en particulier les danses suédoises pour clarinette et une petite pièce pour hautbois.
Ces œuvres sont davantage jouées — avec succès — depuis quelques années, débarrassées de nos jours des querelles d'écoles dont Max Bruch a été longtemps l'injuste victime. Il est à noter que son premier concerto pour violon semble annoncer celui de Brahms, qu'il précède d'une dizaine d'années.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
joachim

avatar

Nombre de messages : 347
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Max Bruch (1838 1920)   Ven 18 Mai - 18:34

Le premier concerto est un peu l'équivalent, dans son genre, du premier concerto de Tchaïkovski, en ce sens que ces premiers concertos ont éclipsé les deux autres chez les deux compositeurs. Le troisième concerto au moins mériterait d'être plus connu.

Ses trois Symphonies sont hélas tombées dans l'oubli

Pour Steph : il faut absolument que tu te procures ses 8 Pièces opus 83 pour clarinette, alto et piano. Tu m'en diras des nouvelles.
Il a composé aussi un concerto pour clarinette, alto et orchestre (op88) mais que je trouve moins intéressant que les 8 pièces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Max Bruch (1838 1920)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Max Bruch (1838-1920)
» Max Bruch (1838-1920)
» Eileen Farrell (1920-2002)
» Alexis de CASTILLON (1838-1873)
» Karen Khachaturian (1920-2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 1er étage : Le bureau des compositeurs :: période post romantique-
Sauter vers: