artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Antoine (-Joseph) Reicha (1770 1836)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Antoine (-Joseph) Reicha (1770 1836)   Jeu 17 Mai - 16:55

Antoine (-Joseph) Reicha, appelé aussi Antonín ou Anton Rejcha, né à Prague le 25 février 1770 et mort à Paris le 28 mai 1836, est un compositeur tchèque naturalisé français, théoricien et professeur de musique.
Orphelin, il apprend le violon et la flûte avec son oncle Josef Reicha, violoncelliste et compositeur. En 1785, parti avec son oncle engagé à Bonn, Anton Reicha rencontre Beethoven qui a le même âge que lui. Les deux musiciens se côtoient jusqu'en 1794. Il passe ensuite quelques années à Hambourg, et après un détour par Paris se retrouve à Vienne, où il se lie avec Haydn et termine sa formation de compositeur auprès de Salieri et Albrechtsberger. Il émigre à Paris en 1808, devient professeur de contrepoint et de fugue au Conservatoire et écrit des ouvrages théoriques et pédagogiques à destination de ses élèves, au nombre desquels on compte George Onslow, Hector Berlioz, Franz Liszt, Charles Gounod ou César Franck. Son nom et son prénom ont été orthographiés différemment au cours de sa vie : Antonín Rejcha en Tchécoslovaquie, il devient Anton Reicha à Vienne puis Antoine à Paris. Il fut naturalisé français en 1829 et devint membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1835. Il a effectué des recherches approfondies sur la fugue, tentant d'en faire une forme moderne (au XIXe siècle) permettant de moduler dans toutes les tonalités, mais il est aujourd'hui plus connu pour ses pièces de musique de chambre pour instruments à vent (de nombreux quintettes) et ses pièces expérimentant l'utilisation de mesures impaires. Son Traité de Haute composition est sans doute le premier ouvrage à décrire la « forme sonate », sous le nom de « grande coupe binaire ».

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Stadler
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 47
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Antoine (-Joseph) Reicha (1770 1836)   Ven 22 Juin - 17:38

Je viens de recevoir un CD reprenant :



- Le Quintette en Si bémol majeur (ne comprend qu'un seul mouvement) pour basson, 2 violons, alto et basse.

- L'Octuor op. 96 en Mi bémol majeur (2 violons, alto, violoncelle, hautbois, clarinette, cor, basson (et contrebasse ad libitum)).

Dieter Klöcker accompagne le Consortium Classicum.

Le Quintette pour basson et cordes est vraiment très original. C'est d'ailleurs le seul quintette pour basson et cordes que je connaisse...

L'Octuor (ou nonette, si on compte la contrebasse) est vraiment très équilibré entre les vents et les cordes.

Il commence par un Lento-Allegro de plus de 13 min.

On continue avec un magnifique Adagio.

Les deux derniers mouvements sont plus rapides (Allegro et Finale -Allegro vivace), le Finale étant particulièrement enlevé.

Une belle découverte.

_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce inférieure. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz - Les Grotesques de la Musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
 
Antoine (-Joseph) Reicha (1770 1836)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friedrich Witt (1770-1836)
» Antoine Reicha (Anton Rejcha)
» Henri-Joseph Rigel
» Antoine Reicha
» Joseph Haydn-Symphonies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 1er étage : Le bureau des compositeurs :: période romantique-
Sauter vers: