artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arturo Toscanini (1867 1957)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Arturo Toscanini (1867 1957)   Dim 13 Mai - 13:04

Arturo Toscanini est un chef d'orchestre italien, né à Parme le 25 mars 1867 et mort à Riverdale (États-Unis) le 16 janvier 1957.
De 1876 à 1885, il étudie le violoncelle au Conservatoire royal de Parme. En 1886, il devient violoncelliste principal dans la compagnie d'opéra Rossi et part en tournée au Brésil. Le 30 juin 1886 il remplace, au pied levé, le chef d'orchestre récusé par le public et dirige une représentation d'Aïda de Verdi. Le 9 octobre suivant, il fait ses débuts en Italie en dirigeant Edméa de Catalani. Le 21 mai 1892, il dirige la création des Pagliacci de Leoncavallo. De 1895 à 1898, il est directeur de l'Opéra de Régio de Turin ; il y dirige, en 1895, la première représentation italienne du Crépuscule des dieux de Wagner. Le 1er février 1896, il dirige la création de La Bohème de Puccini, compositeur toscan dont il sera jusqu'à la fin l'ami indéfectible (malgré leurs divergences d'opinions politiques). De 1898 à 1903, puis de 1906 à 1908, il est directeur musical de la Scala de Milan. De 1908 à 1913, il est chef au Metropolitan Opera de New York : il y dirige la création mondiale de La fanciulla del West de Puccini, en 1910 ainsi que la création américaine de Boris Godounov de Moussorgski, en 1913. De 1920 à 1929, il est à nouveau directeur musical de la Scala de Milan. Il y dirige, en 1926, la création mondiale de Turandot, opéra inachevé de Puccini (le soir de la première, il interrompt la représentation pour ne pas diriger le finale de l'opéra, composé par Franco Alfano. Toscanini avait, en vain, tenté d'imposer Riccardo Zandonai pour achever l'œuvre mais Tonio Puccini, fils du compositeur, avait préféré Alfano). En 1929, en désaccord avec la politique de Mussolini, il quitte l'Italie et devient directeur musical de l'Orchestre philharmonique de New York. Il reviendra à Milan pour diriger, le 11 mai 1946, le concert de réouverture de la Scala de Milan, restaurée après son bombardement survenu pendant la guerre. En 1930, il est le premier chef non allemand invité (par Siegfried Wagner) à diriger au Festival de Bayreuth. Il y dirigera Tannhäuser, Tristan et Isolde et Parsifal. Il a cette même année une vive altercation avec Maurice Ravel après avoir exécuté le Boléro deux fois trop rapidement. En 1935, il dirige au Festival de Salzbourg des représentations de La Flûte enchantée, Fidelio, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg et Falstaff. En 1936 à Tel Aviv, il dirige le concert célébrant la création de la Palestine. De 1937 à 1954, il est chef de l'Orchestre symphonique de la NBC, créé spécialement pour lui par David Sarnoff, directeur de RCA. Les concerts donnés chaque semaine pour les retransmissions radiophoniques jusqu'en 1954 ont fait de lui, une des premières vedettes médiatiques. Le 1er janvier 1957, il est victime d'une attaque d'apoplexie ; il meurt chez lui, à Riverdale, le 16 janvier suivant. Il est enterré au cimitero Monumentale de Milan.
Toscanini est considéré par ses contemporains, confrères musiciens ainsi que le public, comme l'un des plus grands chefs d'orchestre de son époque. Alors que toute sa vie publique il démontrera ses qualités de démocrate (il quitte l'Italie pour protester contre la politique de Mussolini ; il quitte Bayreuth puis Salzbourg pour protester contre les discriminations raciales des nazis), en face de ses musiciens il manifeste son autocratie et son caractère colérique. Avec le despotisme et l'intransigeant perfectionnisme qu'il imposait aux musiciens de ses orchestres, ses interprétations sont reconnues comme d'une lumineuse intensité ; sa phénoménale « oreille » pour les détails et les sonorités orchestrales, sa mémoire visuelle lui permettaient de corriger des parties d'orchestres laissées pour compte pendant des décennies par ses collègues. A titre anecdotique, Sergiu Celibidache a dit de lui qu'il était "un idiot qui a régné pendant soixante ans".

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Arturo Toscanini (1867 1957)   Dim 13 Mai - 13:18


_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
 
Arturo Toscanini (1867 1957)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arturo Toscanini
» Arturo Toscanini
» Philippe SCHOELLER (1957-)
» Arturo Benedetti-Michelangeli
» Vds Gibson LG1 sunburst 1957 : VENDUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: rez de chaussée : loge des artistes :: chefs d'orchestre-
Sauter vers: