artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alfred Bruneau (1857 1934)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Alfred Bruneau (1857 1934)   Ven 27 Avr - 21:13

Louis Charles Bonaventure Alfred Bruneau, né à Paris le 3 mars 1857 et mort à Paris le 15 juin 1934, est un compositeur français. Il joua un rôle déterminant pour introduire le réalisme sur la scène lyrique française.
Alfred Bruneau étudia le violoncelle au Conservatoire de Paris et joua pour les concerts Pasdeloup. Il commença bientôt à composer, écrivant une cantate, Geneviève de Paris. En 1884, il fit jouer son Ouverture héroïque, suivie par les symphonies chorales Léda (1884) et La Belle au bois dormant (1886) puis, en 1887, par son premier opéra, Kérim. L'année suivante, Bruneau fit la connaissance d'Émile Zola. Les deux hommes entamèrent une collaboration qui allait durer quinze ans. En 1891, Bruneau compose un opéra intitulé Le rêve, basé sur le roman de Zola. Dans les années suivantes, Zola fournit le sujet de plusieurs des ouvrages du compositeur, telle que L'Attaque du moulin. (1893). Zola écrit lui-même le livret de Messidor (1897) et de L'Ouragan (1901) ainsi que de L'enfant roi (1905). Parmi d'autres opéras influencés par Zola, on peut citer Naïs Micoulin (1907), Les quatre journées (1916) et Lazare (créé à titre posthume en 1954 et toujours sur un livret de Zola). Dans ses opéras, Bruneau s'est également inspiré d'Hans Christian Andersen, (Le jardin de Paris, 1923) et de Victor Hugo (Angelo, tyran de Padoue, 1928). Ses pièces pour orchestre révèlent l'influence de Wagner. Ses autres œuvres comprennent un Requiem (1896), des pièces instrumentales ainsi que de nombreuses mélodies dont les Lieds de France et Chansons à danser. Bruneau obtint la légion d'honneur en 1895 et fut également élu à l'Académie des Beaux-Arts. Son livre de souvenirs, À l'ombre d'un grand cœur (1931), évoque sa belle amitié et sa collaboration fructueuse avec Émile Zola.

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
 
Alfred Bruneau (1857 1934)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Bruneau (1857 - 1934)
» Pierné.Bruneau.Lazzari.Inghelbrecht.Busser.Aubert.
» Edward Elgar (1857-1934)
» compositeurs à fêter en 2007
» OPERA MAGAZINE (N°18- Mai 2007)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 1er étage : Le bureau des compositeurs :: période post romantique-
Sauter vers: