artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 critiques de concerts (lives uniquement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 27 Avr - 22:46

J'avais lu des critiques quelque peu négatives sur ce Macbeth. Je dois reconnaitre que si certaines d'entre elle sont justifiées, notemment en ce qui concernent la mise en scène, d'autres me paraissent quelque peu irritantes.
Concernant la mise en scène, Tcherniakov a transposé l'action dans la Russie actuelle et utilisé les techniques modernes en se servant de google earth ( Suspect ). Régulièrement le "machin" zoome et dézoome entre une maison bourgeoise et un "village", faute d'un meilleur terme, construit en bois censé représenter la forêt; pourquoi pas. Il y a quand même des incohérences ahurissantes comme par exemple la disparition de tout l'apsect fantastique de l'opéra : disparues les sorcières remplacées par le peuple, disparus aussi le fantôme de Banco et toutes les apparitions que les sorcières imposent à Macbeth quand il retournent les voir, une sonorisation qui gâche les scènes les plus dramatiques de l'oeuvre et j'en passe.... Des décors sans intérêt, des costumes inexistants puisque tout le monde est en tenue de ville et aucune direction d'acteur.
Vocalement, j'ai été bluffée par Urmana qui, annoncée souffrante en début d'après midi, a chanté d'un bout à l'autre de la représentation avec une énergie et une vitalité remarquable. Elle n'a zappé que l'aigu final de la scène du somnambulisme ce qui me parait dérisoire vu la prestation qu'elle avait donnée avant. Tiliakos m'a semblé être un bon Macbeth mais la voix est trop souvent couverte par l'orchestre et elle parait être bien courte pour une salle comme Bastille; néanmoins la voix est belle et tient bien la route. Furlanetto maintenant. J'ai lu ici et la à quel point il était mauvais tant comme chanteur que comme comédien, il me semble cependant, que c'est disproportionné; en ce qui concerne Banco, c'est vrai l'entrée est hésitante, et pas forcément très bien, mais il donne quand même à entendre de très belles choses à entendre; il est cependant évident que Furlanetto est plus à son aise dans des rôles de premier plan comme Filippo II (Don Carlo), Leporello/Don Giovanni (Don Giovanni) et tant d'autres. Stéfano Secco en Macduff montre lui aussi de très belles choses. Le cas Currentzis à présent; le jeune chef met beaucoup d'enthousiasme, un peu trop même par moments, dans sa direction au point de couvrir les voix ici et la. A sa décharge la sonorisation qui s'invite aux moments les plus dramatiques de l'action gêne et le chef et les chanteurs évoluant sur le plateau. L'orchestre fait parfois entendre son pupitre de vents trop fort mais c'est plutôt pas mal quant aux choeurs si la préparation musicale est visiblement meilleure, la diction est franchement mauvaise et il a fallu tendre l'oreille pour comprendre ce qu'ils chantaient.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 29 Avr - 16:56

Fra Diavolo d' Auber - Opéra Royal de Wallonie

Soirée bien décevante, vendredi dernier à l’opéra de Liège …
S’il est vrai qu’il est agréable de découvrir de nouveaux opéras, il en est certains qu’il faudrait sans doute laisser dans l’oubli où ils sont tombés, à moins qu’une scénographie appropriée ne leur rendent une seconde jeunesse.
Bien que l’ensemble ait dénoté selon moi, c’est en effet du côté de la scénographie qu’il faut chercher l’erreur ! Les décors sont d’une médiocrité ou d’un mauvais goût certain (ah ! ces pieds de lit roses en forme de pieds de porc), les costumes d’une banalité décourageante et la mise en scène réduite à quelques déplacements latéraux (une fois dans un sens et l'autre fois en retour sur le couplet suivant Rolling Eyes ). S’il suffit de faire exécuter quelques pas de danse aux interprètes ou répéter quelques mauvais gags pour se définir comme metteur en scène … alors je crois que je vais présenter ma candidature à monsieur Mazzonis pour une prochaine saison ! Je m’en voudrais de terminer cette description sans mentionner les fleurs en plastique que nous voyons « fleurir » sur la scène du Royal depuis quelques temps … m’en vais faire tenir un bouquet à notre directeur, s’il les aime tant ! Bref une scénographie digne des plus mauvaises productions d’opérettes, voici une bonne vingtaine d’années … je crains très fort pour « Le pays du sourire » de la saison prochaine !
Côté interprètes, rien que de très banal également, selon moi. Sumi Jo est une charmante Zerlina, rôle qui demande de grandes qualités de colorature ; c’est elle, et de loin, qui tire son épingle du jeu et j’aimerais beaucoup la revoir dans une autre production et mieux dirigée.
Kenneth Tarver est un bon Fra Diavolo … sans plus. Sa diction est correcte et sa voix agréable mais elle manque de reliefs et de couleurs et je pense que ce rôle est un peu au-dessus de ses moyens. Par ailleurs, on a du mal à croire au bandit de grand chemin, cruel et dangereux !!! On verrait plutôt dans sa composition du personnage, un gentleman cambrioleur à la façon d’Arsène Lupin … si bien qu’il faut beaucoup d’imagination pour croire qu’il soit réellement tombé sous les balles de ses poursuivants (je m’attendais à le voir se relever avec grâce pendant le final !!!).
Pour ce qui est des couples, celui des Anglais (M Molomot et D Lamprecht) en fait des tonnes, quitte à voler parfois la vedette aux acteurs principaux et leur chant est parsemé ça et là de quelques faussetés ; le duo des complices (T Morris et T Dolié) est certes meilleur et, sans atteindre le burlesque de leurs célèbres prédécesseurs Laurel et Hardy, ils jouent assez justes et chantent très bien. Le zéro pointé ira certainement au Lorenzo d’Antonio Figueroa, jeune ténor à la voix très petite, mal assurée et terriblement maladroit en scène. Espérons pour lui qu’il pourra à l’avenir améliorer ses qualités, certes présentes mais bien mal exploitées !!!
Au pupitre, Jean-Claude Malgoire ,remplaçant Giovanni Antonini initialement prévu, m’a laissée assez indifférente je dois dire … mais je ne connais pas assez l’œuvre et mes capacités d’analyse musicale sont insuffisantes pour me permettre de juger.
Je m’en voudrais beaucoup de ne pas vous permettre d’admirer le superbe arbre qui servait de seul décor au troisième acte …


sans oublier les pieds de cochon roses et la lampe "tête de vache" qui n'est pas mal non plus d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 29 Avr - 17:55

Je te rassure de suite Malgoire me laisse aussi indifférente. Son réquiem avec le libera me de Rio n'est vraiment pas une réussite. Mais ce n'est là qu'un avis personnel.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 23 Mai - 15:58

Mireille, 20 Mai Opéra de Marseille

J'étais très inquiète concernant les deux rôles de Mireille et Vincent, et mes craintes étaient en partie justifiées. la jeune soprano coréenne Hye Muyng Kang s'est révélée être une Mireille prometteuse tant vocalement que scéniquement. En ce qui concerne le chant il y a comme tous les soirs de 1ère des imperfections comme la voix qui blanchit de quelques fausses notes dans le final du second acte mais "Trahir Vincent... Mon coeur ne peut changer" et la terrible "scène de la Crau" sont interprétés sans faiblesses et dans un excellent français ce qui est rare pour les non francophones. Le cas Guèze est plus problématique; visiblement tétanisé il marque son rôle durant toute la première partie,les aigus sont tendus, ternes et sans éclats. En plus il manque de rater son entrée pour la chanson de Magali; la seconde partie est à peine mieux, il chante à pleine voix mais les fausses notes émaillent alors la partition ce qui est gênant pour un ténor que l'on présente comme un artiste français de premier plan. Les autres sont nettement plus satisfaisant : parfaits Alain Verhnes et Jean Marie Frémeau en Ramon et Ambroise; excellente aussi la Taven de Marie Ange Todorovitch. Déception en revanche en ce qui concerne Lionel Lhote en Ourrias. Le jeune baryton fait de son personnage un homme brutal et arrogant oubliant allègrement au passage que les bouviers sont des hommes fiers et courageux, et c'est précisément cette fierté qui est blessée quand Mireille le repousse en faveur de Vincent. Le troisième acte qui est celui d'Ourrias est gâché par les fausses notes; bref Ourrias est un personnage terne et inconsistant même si le pauvre garçon s'est fait une petite frayeur en se trouvant à deux doigts de la chute. Je signale au passage la prometteuse Vincenette d'Eduarda Melo. La partition maintenant : coupés le choeur des jeunes filles mortes d'amour dans la scène du Rhône et la ligne de Mireille dans le final. Diederich à la tête de l'orchestre de l'Opéra de Marseille sert cependant remarquablement la musique de Gounod. Notons également une très jolie mise en scène agrémentée de costumes supebes et de lumières efficaces. Bref une excellente soirée malgré un Vincent relativement faible et un Ourrias vraiment décevant.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Mar 26 Mai - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 23 Mai - 17:45

Pour Sebastien Guèze, cela n'est pas étonnant ... un peu trop vite mis sur le devant et sans grande technique semble-t-il mais je suis déçue pour Lionel Lhote. Ce jeune baryton belge, lauréat du Reine Elisabeth, m'a vraiment séduite il y a trois ans dans le rôle de Don Alfonso du Cosi ... j'espère que ce n'est qu'un mauvais passage ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 23 Mai - 18:35

Je l'espère aussi parce que la voix est belle. Mais là honnêtement c'était peu convaincant.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 26 Mai - 21:39

Apparemment Lhote se serait bien repris dans les représentations suivantes. Espérons que cette contre performance n'était due qu'au trac de la 1ère

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 26 Mai - 22:52

calbo a écrit:
Apparemment Lhote se serait bien repris dans les représentations suivantes. Espérons que cette contre performance n'était due qu'au trac de la 1ère

Je l'espère aussi sincèrement ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 21 Juin - 15:25

Lucrezia Borgia, Donizetti – ORW Liège, jeudi 18 juin (version concertante)

Quels mots trouver pour exprimer un tel bonheur que celui ressenti grâce à cette représentation ?
Peut-être tout simplement ‘MERCI’ ! Merci à la musique, merci à ceux qui la créent et l’interprètent, merci à ceux qui me l’ont découvrir et aimer, merci à ceux qui me permettent d’y participer, merci à ceux avec qui je peux partager cette passion !!!

Par qui donc commencer parmi tous les artisans de cette magnifique soirée ???
Et bien sans doute par l’ensemble de la distribution, d’une homogénéité parfaite et ce n’était pas le plus simple à réaliser tant au niveau de l’opéra qui réclame de grands interprètes que de la distribution devant équilibrer un plateau face à la grande soprano lyrique qu’est June Anderson.
Pari tenu monsieur Mazonnis, bravo !

Bravo aussi au maestro Arrivabeni qui a rendu à l’orchestre liégeois toutes les couleurs nécessaires à ce merveilleux compositeur qu’était Donizetti ….

Il faut ensuite rendre hommage à celle qui a été au cœur même de cette soirée de rêve : madame June Anderson et son plus grand mérite a sans doute été de nous laisser présumer qu’elle était au cœur de la réussite sans pour autant s’en attirer les honneurs ni déséquilibrer le plateau ! Quelle modestie chez cette soprano !!!

Un extrait de son interview au journal Le Soir, quelques jours avant la représentation :

Qu'est ce que le terme diva évoque pour vous ?
Je me considère comme une anti diva… Je n'ai annulé qu'une seule fois, parce que le chef ne connaissait pas la partition, que le metteur en scène était drogué et que mes collègues n'étaient qu'à moitié présents ! Mais je peux rendre folles les personnes qui m'entourent… par mon exigence, mon sérieux. Où sont les Kraus, Caballe, Sutherland, Pavarotti ? Ils sont remplacés par des chanteurs médiatiques. L'art ne me semble pas dans un bon moment : trop pasteurisé, trop « aplati » pour le grand public… Juste un avis personnel. La Callas était la diva des divas, mais dans le bon sens du terme. Je l'admire, mais je n'ai jamais essayé de l'imiter.

Son interprétation de Lucrezia est tout en finesse, sensibilité, couleurs et vocalises d’une grande souplesse et musicalité … il n’y a pas assez de superlatifs en fait ! Pour une prise de rôle, c’était une grande réussite !

Autre grande satisfaction de la soirée : le tout jeune ténor Ismael Jordi dans le rôle de ‘Gennaro’ !!! Annoncé comme insuffisant pour ce rôle, il l’a porté de bout en bout, crânement et sans faille … il rappelle avec bonheur les Kraus, Blake et autres ténor « di grazia ». Il est vrai que son attitude en scène est très peu inspirée (même pour un concert) mais son chant est tellement beau qu’il dépasse toute autre critique qui pourrait être formulé, il me semble et dieu sait si j’accorde beaucoup d’importance à la présence en scène !

Pour compléter ce quatuor, Marianna Pizzolato, idéale ‘Mafio Orisini’, est celle qui ‘interprète’ le plus son rôle et qui confirme la grande comédienne et très bonne mezzo qu’elle avait laissés deviner dans le rôle de ‘Rosine’ du Barbier, cette saison. Le rôle du duc était interprété par Mirco Palazzi qui, après un début un peu difficile dans le ‘Vieni la mia vendetta’ - trop grande pression et âge inadapté au rôle ? - s’est tout à fait repris et nous a donné une très belle interprétation du rôle !!!

Rien à dire quant au reste de la distribution, comme déjà dit : homogène et de très bonne qualité !
Ou alors, un grand clin d’œil à la basse Chris De Moor (Gubetta) toujours aussi présent sur scène que depuis son merveilleux Don Quichotte, sur la scène du Royal, il y a quelques années.

Les chœurs sont peu sollicités dans cette œuvre – surtout le chœur des femmes – mais ils étaient à la hauteur de l’ensemble.

Bref une soirée de rêve comme je n’en n’avais plus connu depuis les « Rossini » du maesto Zedda, mais lui, il est hors concours … c’est un magicien !!!

Alors oui à l’opéra, oui au Bel Canto et oui à Lucrezia … je venais, sur un autre forum de le choisir en numéro 1 des CD que j’emporterais sur une île déserte : je persiste et signe !

Seule déception : une salle loin d’être remplie …
Même constatation une semaine auparavant lors de la représentation du ballet ‘Don Quichotte’ par une troupe russe réputé…
Les arguments souvent avancé sont la crise et le prix élevé des places mais j’arrive à en douter …
Cela me paraît bien inquiétant : si la culture est abandonnée progressivement, elle ne sera bientôt plus subventionnée et passera rapidement à la trappe, entraînant avec elle tout un merveilleux patrimoine !
Revenir en haut Aller en bas
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 21 Juin - 19:36

Je suis aussi enthousiaste que Bel Canto

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 22 Juin - 12:45

Anderson est une excellente artiste et je suis contente qu'elle t'aie séduite dans cette Lucrezia. Au niveau personnel par contre, et c'est du vécu, elle se situerait plus dans la catégorie "têtes à claques" tellement elle peut se montrer odieuse avec les personnes qui l'entourent.

Citation :
Où sont les Kraus, Caballe, Sutherland, Pavarotti ? Ils sont remplacés par des chanteurs médiatiques

Je la rejoins cependant sur ce point : Gheorghiu, Alagna, Villazon, Guèze et Dessay pour ne citer qu'eux ont une couverture médiatique disproportionnée quand les artistes qu'elle cite ont fait des carrières exemplaires sans être constamment suivis par des caméras, repporters de presse écrite ou paparazzis. Suspect
Pour en revenir au spectacle que vous avez vu, un tel enthousiasme fait plaisir à voir Very Happy

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 24 Juin - 13:20

Tu sais Bel Canto ce n'est pas parce que je n'apprécie pas Anderson en tant que personne que je ne la considère pas comme une très grande artiste; au contraire elle m'a beaucoup séduite, notemment dans le répertoire verdien. Soit dit en passant j'aurais bien aimé voir sa Lucrèce.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 24 Juin - 18:12

calbo a écrit:
Tu sais Bel Canto ce n'est pas parce que je n'apprécie pas Anderson en tant que personne que je ne la considère pas comme une très grande artiste; au contraire elle m'a beaucoup séduite, notemment dans le répertoire verdien. Soit dit en passant j'aurais bien aimé voir sa Lucrèce.

A mais je n'en doute pas ... et puis, on peut être un tout grand artiste sur scène, et autrement dans la vie courante ! Wink Je n'ai pas du tout été offusquée de ta remarque ...

De toute façon, ce que j'ai surtout apprécié lors de ce concert, c'est l'homogéniété de l'ensemble des intérprètes car il est arrivé qu'ayant un grand artiste en scène, les autres paraissent tellement inférieurs ou tétanisés que le plateau en est totalement déséquilibrés et l'oeuvre fort peu crédible (souvenirs d'une Tosca où Van Dam en Scarpia avait relégué sa Tosca au rang de soubrette - elle ne valait guère mieux la Tosca dont j'ai d'ailleurs oublié le nom mais c'était assez désagréable !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 11 Juil - 21:40

Festival muscial de Namur

Je n’ai pu assister qu’à trois concerts cette année mais ce que j’ai pu entendre était encore d’un très bon niveau ; notamment le « Messie » de Haendel d’hier soir !
Distribution :
Chœur de Chambre de Namur
Les Agrémens
Guy Van Waas, direction
Inger Dam-Jensen, soprano
Hannah Pedley, mezzo
James Laing, contre-ténor
Joseph Cornwell, ténor
Peter Harvey, baryton

Une découverte pour moi : « Le petit ramoneur » de Britten – une petite merveille à voir par petits et grands et un gros coup de cœur pour le Chœur de Chambre !

PS : auriez-vous des versions de référence pour ces deux œuvres ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 20 Sep - 21:39

Samson et Dalila de Saint-Saëns, ORW à Liège, septembre 2009

Triste soirée …
Nous étions impatientes de retrouver le chemin de Liège et de l’opéra après l’interruption des vacances … la déception a été à la mesure de l’attente !

Pour moi, une soirée d’opéra réussie, c’est bien sûr une œuvre intéressante, de bons interprètes et une mise en scène qui respecte le compositeur mais pour rêver vraiment, j’ai besoin de ses velours, de ses ors et de son confort.
On n’a guère retrouvé grand-chose de tout cela vendredi dernier … il faut avouer que la grande désorganisation de la maison d’opéra y est pour quelque chose ! Que le Royal soit fermé pour travaux soit mais n’y avait-il donc rien d’autre comme lieu qu’une salle de sport pour cette rentrée ? Comme mise en bouche, le transfert en bus totalement insuffisants pour le nombre de spectateurs dans un inconfort pénible et une insécurité totale avait mis de mauvaise humeur une grande partie du public pourtant souvent bon enfant à Liège ; l’arrivée dans cette salle absolument pas prévue pour une représentation lyrique a fait regretter – dès le premier contact - la vieille salle même décrépie du centre ville !

Place au spectacle me direz-vous … oui mais voilà : quel spectacle ! Des décors (Tiziano Santi) quasi inexistants sinon que faisant vaguement penser à un bassin de natation désaffecté et une mise en scène (Michal Znanecki) complètement absente, se contentant de quelques mouvements de bras des interprètes, manifestement pas très convaincus ou encore d’un élément de décor ou d’un accessoire se voulant sans doute symbolique mais seulement compréhensible du seul metteur en scène, à mon avis. Seuls les costumes (Isabelle Comte) sortaient un peu cette production de sa morosité.
Côté sonorisation, il a vite fallu se rendre compte très vite de la perte d’une bonne partie des belles sonorités de la musique de Saint Saëns ; Patrick Davin, à la tête de l’orchestre de l’ORW, n’a pourtant pas démérité mais du béton et du plastic ne font guère bon ménage avec la sensibilité musicale !
Les bons moments de la soirée, nous les devons sans hésiter à José Cura dans le rôle de Samson et à Julia Gertseva en Dalila. Ils habitent véritablement leurs personnages et c’est tout à leur honneur dans ce fatras de bêtises scénographiques. J’avoue un gros coup de cœur pour Cura dont l’engagement est formidable et, comme dit Papagena, qui utilise fort intelligemment une certaine fatigue de la voix pour rendre son personnage encore plus attachant ! La mezzo russe a une très belle voix, puissante et bien colorée, avec une prononciation française de très bonne qualité ; seul petit bémol, une certaine difficulté à finir ses phrases musicales – sans doute, un mauvais placement du souffle, un défaut assez commun aux interprètes slaves.
Mark Rucker – grand prêtre de Dagon – égal à lui-même : sans grand intérêt. Sa voix est assez monocorde quant à ses qualités d’acteur … alors sans direction précise, il semblait assez bien perdu sur la scène ; je suis très inquiète pour son ‘Rigoletto’ de cette saison qui demande des grandes qualités de comédiens. A pointer dans les seconds rôles, le très bon ‘vieil hébreux’ de Patrick Bolleire. Les chœurs ne m’ont pas paru très syncro … et en français, cela ne pardonne pas : nous avons eu droit à quelques ssssssssssssssss interminables ! Idem pour la chorégraphie d’Aline Naldi ne servant guère d’écrin au très

Bref, une soirée à oublier au plus vite, en espérant que le ‘Palais Opéra’ qui nous accueillera pour les prochains spectacles sera plus confortable !
(Le ‘Palais Opéra’ est le chapiteau de La Fenice qui a abrité l’opéra pendant la reconstruction du bâtiment vénitien parti en fumée).
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 20 Sep - 22:30

Désolée que pour votre première sortie vous ayez passé une mauvaise soirée No

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 20 Sep - 23:56

calbo a écrit:
Désolée que pour votre première sortie vous ayez passé une mauvaise soirée No

C'est gentil, merci.
Bah, de mauvaises soirées, cela arrive mais je suis triste que ce soit avec 'Samson et Dalila' que j'ai vu presqu'au début et que j'avais déjà beaucoup aimé ! J'aspirais à le revoir ...
Mais ce que je n'arrive pas à digérer, c'est la façon dont l'opéra a géré cette soirée ! C'est un manque évident de respect à un public qui lui est fidèle depuis bien des années. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 21 Sep - 20:04

Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 12 Oct - 23:39

La clémence de Titus, Tours, 11 Octobre 2009

Pour son début de saison l'opéra de Tours a réussi son pari avec La clémence de Titus.
Mise en scène conventionnelle et assez dépouillée qui est mise en valeur essentiellement grâce aux costumes magnifiques et aux lumières très réussies aux moments clés de l'action. Le décor unique n'accueillait que quelques éléments de décors aux moments essentiels (et pour une fois pas de huées mais un tonnerre d'applaudissements aux saluts).

Côté chanteurs : Yves Saelens (les deux soeurs vous connaissez peut-être, non?) chantait Titus. Il s'est montré xcellent encore que les vocalises de son troisième aria ne lui aient pas porté chance : la voix a blanchi d'un coup. La Vitellia de Rié Hamada était excellente au second acte, le premier ayant été laborieux. Anna Destrael un sesto flamboyant et a géré de manière parfaite les contradictions de son personnage. Il en va de même pour Caroline Mutel (Servilia) et Salomé Haller (Annio) se montrent à l hauteur de lurs personnages respectifs même si je les ai trouvé un peu mécaniques en ce qui concerne leur jeu de scène. François Harismendy (Publio) se montre lui aussi excellent. Très belle directio de Jean Yves Ossonce qui maitrise parfaitement son orchestre; quant aux choeurs, même si la musicalité est très bonne la diction n'est pas toujours excellente.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 14 Oct - 14:06

Nous avons vu effectivement Yves Saelens dans le rôle de Ferrando du 'Cosi' en 2006 ... sans grand enthousiasme, je dois t'avouer !
Mais il a pu s'améliorer depuis lors !!!

Mozart en version mise en scène dépouillée mais efficace ... c'est ce que je préfère !!! Wink

Une bonne critique ici : http://www.classiquenews.com/applaudir/lire_article.aspx?article=3209&identifiant=2009109TJHZH5YVYG634Q505PJ9F4UV3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 14 Oct - 22:01

Dido and Aeneas de Purcell – Opéra Royal de Wallonie – 4 octobre 2009

C’est donc avec ce petit opéra de Purcell que j’ai fait connaissance avec « Le Palais Opéra », chapiteau qui abritera la plupart des œuvres au répertoire des deux prochaines (voir trois paraît-il !) années de l’ORW à Liège. Ce n’est pas avec ma fidèle compagne que j’y ai assisté mais avec mon mari, amateur de baroque (ce qu’est moins Papagena, comme moi d’ailleurs …).
Après l’épisode de ‘Samson’ dans la salle de sport, je m’attendais au pire … et bien non, nous avons eu une bonne place et le son n’est pas trop mauvais. Ce n’est guère confortable évidemment et surtout mal insonorisé (qui plus est, le chapiteau est placé près d’un centre d’urgence … la sirène qui hurle pendant la mort de Dido, cela ne s’invente pas !) mais bon, on fera avec, on n’a pas le choix.

Mon approche de l’opéra baroque étant limitée, je ne me permettrai pas une critique très détaillée mais simplement quelques impressions.
Il me semble que les meilleurs éléments de cette production étaient l’orchestre et les chœurs du Collegium Ad Mosam ; le chef, Tjalling Wijnstra, a mené l’ensemble avec beaucoup d’élégance et de justesse.
J’ai lu pas mal de critiques sur la mise en scène de Hans Nieuwenhuis ; personnellement, à part quelques maladresses, j’ai beaucoup aimé. Il est vrai que certains partis-pris étaient assez osés : ainsi Dido est aussi l’Enchanteresse et pas seulement par esprit d’économie – elle s’arrache les vêtements entre la scène de la rencontre et celle des sorcières, passant ainsi de la blanche et noble Dido à une Enchanteresse déchaînée, le tout dans des lumières vert/bleu du plus bel effet ! Les éclairages de Trui Malten sont d’ailleurs un élément important et très réussi de cette production. De même, les costumes de Robby Duiveman étaient vraiment très beaux … sauf l’uniforme d’Aeneas qui ressemblait à s’y méprendre à celui de l’empereur Rodolphe dans Sissi impératrice ! Bref, personnellement, j’ai beaucoup aimé.
Côté chant, j’ai apprécié la prestation de Catherine Daniel en Dido : sobre et juste ; très belle voix aussi de Dorine Mortelmans en Belinda. J’ai été par contre un peu déçue par l’Aeneas de Jussi Lehtipuu que j’avais vu sur internet dans des extraits du ‘Cosi’ de Glynebourne et que j’avais beaucoup aimé ! Ici il m’a paru mal à l’aise et peu à son affaire dans les quelques réparties de son rôle, assez bref en fait.

Un bon spectacle en ce qui me concerne et assez bien apprécié, si on en juge par l’accueil du public liégeois, pourtant guère habitué lui aussi à ce genre de programmation.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 14 Oct - 22:31

Merci Bel Canto; mais tu sais qu'internet peut parfois déformer les voix. Par contre je suis un peu surprise de voir que les dux rôles de Didon et de l'enchanteresse ont été confiés à une même chanteuse. Ca me parait être une abbération totale mais bon, ce n'est pas la première fois que cela arrive et ce n'est certainement pas la dernière.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 14 Oct - 22:57

calbo a écrit:
Merci Bel Canto; mais tu sais qu'internet peut parfois déformer les voix. Par contre je suis un peu surprise de voir que les dux rôles de Didon et de l'enchanteresse ont été confiés à une même chanteuse. Ca me parait être une abbération totale mais bon, ce n'est pas la première fois que cela arrive et ce n'est certainement pas la dernière.

Je ne connaissais pas l'oeuvre et je me suis en effet demandé si c'était un déroulement normal ... j'ai lu par la suite que c'était une option choisie par le metteur en scène. Je dois quand même dire que bien franchement que, pour une novice comme moi, cela ne choquait pas du tout ...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 14 Oct - 23:03

Ben ça peut être gênant pour cet opéra surtout quand les scènes se succèdent rapidement. Même dans ls Troyens de Berlioz confier Cassandre et Didon à la même chanteuse est un pari très (trop) risqué. Il en est de même pour les trois rôles féminins des Contes d'Hoffmann, encore que cela ait été monnaie courante jusqu'à récemment

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 17 Oct - 11:21


West Side Story – Opéra Royal de Wallonie – 16 octobre 2009

Magnifique, formidable, merveilleux … on peut citer ici tous les qualificatifs de bonheur pour cette production de l’œuvre de Léonard Bernstein, mise en scène et chorégraphiée par Joey McKneely d’après l’idée originale de Jerome Robbins.
Il s’agit là d’une tournée « 50ème anniversaire » de ‘Sundance Production New York’ et ‘Music Theater International’ ; l’orchestre mixte – ORW et interprètes propres à la production – est dirigé par Donald Chan, les décors simples mais efficaces sont de Paul Gallis ; avec des costumes superbes créés par Renate Schmitzer … et avec un magicien à la lumière : Peter Halbsgut.
On est bien sûr époustouflés par la performance des danseurs mais l’ensemble du plateau est très homogène et d’une grande qualité doublée d’une efficacité inouïe : sans connaître l’intrigue ni comprendre l’anglais, on ressent très vite le drame se nouer. Ainsi défendue, la comédie musicale de Bernstein n’a pas pris une ride et a récolté un succès à la hauteur de la passion de ces tous jeunes artistes.
J’ai été frappée par la simplicité de la scénographie … dont le seul soucis est la mise en valeur de la musique et de l’intrigue ! A méditer par beaucoup de metteurs en scène actuels dont le seul but est de proposer « leur propre lecture » de l’œuvre !
Une très belle soirée comme on voudrait en vivre bien plus souvent au théâtre.
Un spectacle à voir sans hésiter … courrez y s’il passe près de chez vous !!!

Une critique dans le journal belge 'La Libre Belgique :
http://www.lalibre.be/culture/scenes/article/536272/west-side-story-danse-tof-voix-bof.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques de concerts (lives uniquement)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La valeur réelle des critiques en musique classique ?
» Les critiques pas sympas sur 30 Seconds To Mars!!
» Vos derniers CDs écoutés: critiques (Mars 2006)
» Kyuss lives ! au Bataclan, Paris
» Les critiques de Cyprien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: musique classique-
Sauter vers: