artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 critiques de concerts (lives uniquement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 5 Mar - 8:58

Autre chose, je suis allée au concert de Maurane ce samedi au Wex de Marche en Famenne. J'adore cette artiste, sa voix chaude et profonde, de plus en concert, elle est profondément humaine et toute simple proche de son public avec qui elle converse. Bref une soirée magique, je remercie Bel Canto de me l'avoir offert pour mon anniversaire...

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 74
Localisation : hte savoie
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Jeu 6 Mar - 23:05

moi aussi j'aime beaucoup!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 12 Mar - 11:45

Hier soir j'ai été voir Le sacre du printemps. La compagnie qui présente ce spectacle est composée uniquement de danseurs africains. Le ballet est séparé en deux parties avec entre ces parties de courts tableaux sur la vie en Afrique (L'orage, le train, le cheval au trot). Une fois passée la surprise on entre dans un monde irréèl et fascinant ou est quand même présent une connotation sexuelle qui peut soit prendre de court soit choquer si l'on est trop prude. Cependant comme ca reste dans des limites raisonnables il ne faut pas s'en formaliser. C'est un très beau spectacle à voir s'il passe dans votre cité

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 25 Mar - 16:05

Mon mari est allé voir un concert d'I Muvrini accompagnés par 200 choristes de Lorraine. C'était fabuleux d'après les échos qu'il m'en a fait !!! J'aurais dû l'accompagner mais convalescence oblige ... Sad
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 25 Mar - 16:12

Repose toi d'abord.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 25 Mar - 16:28

Merci Calbo, c'est ce que je fais tout en redécouvrant certains CD d'opéra que je n'avais pas vraiment pris le temps d'écouter avec attention jusqu'ici !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 29 Mar - 15:59

Le Roi d’Ys de Lalo à l’Opéra Royal de Wallonie de Liège.



Cela a été une bonne soirée, sans plus.
Il faut dire que cet opéra est assez particulier, sans véritable identité, allant pour la musique tant vers Gounod que Wagner avec un clin d’œil au Don Giovanni de Mozart pour le livret, faisant parler la statue de saint Corentin. Wink Il me semble malgré tout que cet opéra a assez mal vieilli mais il faut dire aussi que la scénographie (mise en scène de Jean-Louis Pichon, décors d’Alexandre Heyraud et costumes de Frédéric Pineau) est très conventionnelle et n’apporte aucune touche personnelle ou un peu nouvelle.

J’ai découvert une interview de Werner Van Mechelen (Karnac) dont je vous livre une partie consacrée à cet opéra :
… La musique est un mélange de style : Wagner, Verdi et Gounod.
… Lalo a peu écrit pour la voix et tous les rôles de cet opéra posent des difficultés ; notamment dans les aigus face à une puissante orchestration. Le livret n’est pas des plus intense mais la musique mérite le détour.

C’est exactement le sentiment que j’en ai : la musique est superbe (l’orchestre est d’ailleurs très important) et supérieure au chant. La réussite de la soirée d’hier soir est d’ailleurs, en ce qui me concerne à mettre à l’actif de l’orchestre et du maestro : Philippe Davin. I love you Tout grand coup de chapeau à ce chef d’orchestre qui ne nous a jamais déçus et dont je regrette l’éloignement de la direction musicale de la maison par le nouveau directeur.
L’ouverture de cet opéra est une petite merveille : allant de l’émotion à la noirceur des sentiments, des moments de grandes pureté et légèreté (nombreuses interventions des instruments à vent – un régal pour notre ami Steph ! Wink ) à une montée en puissance et une noirceur à vous glacer les sangs.

Côté distribution : très belles prestations de Giuseppina Piunti (Margared), Werner Van Mechelen (Karnac) et Eric Martin-Bonnet (Le Roi d’Ys). Le rôle de Margared est un rôle très difficile qui demande, me semble-t-il, une très large tessiture (voir aussi l’article sur ce forum, dans la rubrique « opéra »). G Piunti est parfois un peu limitée mais assure le rôle avec beaucoup de vaillance et un français impeccable pour une artiste originaire d’Italie ; elle est tout à fait crédible dans ce rôde de jeune fille torturée entre son amour impossible, son désir de vengeance et son attachement à sa patrie qu’elle finit par trahir. Tout aussi habité par son personnage, le Karnac de W Van Mechelen qui, si le rôle est assez limité, y imprime toute la noirceur voulue, soulignée par une ligne de chant magnifique.
Ce couple « maudit » me semble beaucoup plus crédible que celui formé par Guylaine Girard (Rozenn) et Sébastien Guèze (Mylio) ; la première laisse assez indifférent tandis que le second est assez décevant si l’on tient compte des commentaires à son sujet pour d’autres prestations. Un jour de méforme peut-être ? Cependant, je crois qu’il s’agit d’un ténor (très) léger et sa voix me paraît déjà bien abîmée pour son âge (28 ans).
Une mention pour le petit rôle de saint Corentin défendu par Léonard Graus, dont c’est un des derniers rôles avant la retraite. Je ne comprends cependant pas l’idée du metteur en scène de le faire chanter des coulisses, plaçant sur scène un figurant.

Le spectacle a bien été accueilli par le public et je dois dire que j’ai été heureuse de découvrir une nouvelle œuvre même si celle-ci ne fera pas partie de mes favorites !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 30 Mar - 14:45

Merci Bel Canto pour ce sympathique compte-rendu.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Ven 23 Mai - 0:47

Maria Stuarda de Donizetti à l’Opéra Royal de Wallonie de Liège.



Une soirée de rêve I love you ... d'abord cet opéra : une petite merveille du bel canto avec deux rôles de sopranos incroyables et un des plus bel "affrontement" que j'ai pu entendre.
Patrizia Ciofi (Maria Stuarda) ensuite !!! I love you I love you I love you
Certes ses moyens ne sont pas énormes et la voix déjà bien fatiguée mais c'est une grande technicienne qui se joue de tous les pièges de ce rôle si difficile et ensuite une formidable comédienne ... elle nous a plusieurs fois fait verser une larme !!! Le public a été conquis et elle a reçu chaque soir, pour cette prise de rôle, une très longue ovation.
Marianna Pizzolato (Elisabetta) a également une très belle voix, puissante avec de très belles colorations. Ce rôle est également terriblement exigeant et elle l'a assumé avec beaucoup de brio, même si sa présence en scène était moins étincelante que celle de Ciofi.
Pour clôturer les rôles féminins, très belle Anna Kennedy de Diana Axxentii (5ème du concours Reine Elisabeth de 2004). Cette mezzo-soprano semble promise à un bel avenir et a suscité beaucoup de critiques très positives.
La distribution masculine était plus en retrait. Le ténor Danilo Formaggia (comte de Leicester) a une très belle voix mais semble un peu fâché avec les aigus ! Belle voix et présence en scène pour le baryton Mario Cassi (lord Cecil) tandis que l'autre baryton, Federico Sacchi (Talbot) a une voix assez terne et s'engage peu dans son personnage.
La direction musicale de Luciano Acocella (monsieur Ciofi) est par contre très décevante ... très "molle" et avec le seul souci de ne pas couvrir les interprètes. A ce jeu, on ne retrouve aucune des belles mélodies de Donizetti ! Sad
Autre déception : la mise en scène ... en fait, l'absence totale de mise en scène. Cette production de F Esposito a déjà beaucoup "tourné" (c'est d'ailleurs celle du DVD de Bergame), elle se borne à mettre en situation avec de beaux costumes mais sans aucune direction d'acteurs. Si cela ne pose pas de problème à Ciofi, les autres semblent bien désemparés !
On a souvent parlé ici ou sur d'autres forums du choix entre mise moderne ou classique ... je me suis dite ce soir là qu'il était plutôt question de capacité du metteur en scène à diriger les acteurs ou non ... Rolling Eyes

Malgré cela nous avons passé une formidable soirée !

Si vous ne connaissez pas cet opéra et que vous aimez le bel canto, n'hésitez pas à en faire l'achat ... vous ne serez pas déçus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 14:31

Concernant toujours Maria Stuarda à Liège, j'avais entendu dire que Marianna Pizzolato (Elisabetta) avait été empêchée d'interpréter le rôle lors de la dernière représentation.
Ma voisine de salle m'a en effet confirmé le fait, avec cette énorme prise de risque qu'a accepté Diana Axentii (la nourrice) : elle a remplacé au pied levé madame Pizzolato, jouant à la fois son rôle et celui d'Elisabetta, avec la partition en main sur scène (une partie de l'opéra seulement a été joué).
Le public, averti, a eu le choix de se faire rembourser ou d'accepter le challenge. Une partie de la salle est partie et il semblerait que ces spectateurs ont eu bien tort !!! Cela a été un triomphe : de l'avis de beaucoup, c'est la meilleure soirée de P Ciofi et D Axentii a confirmé le talent naissant que l'on devine chez cette jeune chanteuse, qui mérite bien plus que des rôles de soubrettes ! Pour rappel, elle a été 5ème du concours Reine Elisabeth en 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 16:06

Don Carlo de Verdi à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège

Comme Papagena l’a dit ailleurs, très belle soirée, en effet.

Ce n’est sans doute pas la représentation plus brillante ou novatrice mais c’était très agréable, dans une mise en scène classique de Jean-Louis Grinda (ancien directeur, maintenant en place à Monte Carlo) ; bien réalisée par Claire Servais qui nous a habitués avec bonheur à une conduite sobre mais bien réelle des interprètes … ce qui fait souvent défaut malheureusement ! Les décors d’Eric Chevalier et les costumes réalisés par les ateliers de l’opéra sont de la même veine : classiques mais agréables à la vue et bien en lien avec l’intrigue.
Seule originalité de cette mise en scène : le final. Charles Quint sort dont ne sait où (en tout cas, pas de son tombeau …) et remet un poignard à Don Carlo qui se tue sur sa tombe. Enfin, pas de quoi crier au scandale !

C’est la version italienne de 1884, dite de Milan, qui était proposée. Bien que la plus connue, je dois avouer que je préfère la version française ; non pas pour le premier acte de Fontainebleau qui est ici supprimé car, s’il apporte une explication à la dramaturgie, je n’y trouve rien d’extraordinaire quant au chant et, qui plus est, cela allonge encore l’opéra qui est quand même conséquent ! Ce qui me manque, c’est la beauté de l’échange entre Posa et Philippe II au final de l’acte 1 ainsi que le lyrisme de l’affrontement entre Don Carlo et son père, après la mort de Posa.

Initialement prévu, Bruno Campanella est remplacé à la direction de l’orchestre par le chef hongrois, Balazs Kocsar … qui est pour moi, le moins bon intervenant de la soirée. Il entraîne l’orchestre dans une grande démesure où les fausses notes (entre autres des cuivres) sont très fréquentes et les chanteurs, pourtant bien en voix, souvent obligés de crier pour se faire entendre, ce qui n’est jamais très agréable à l’oreille.

Le plateau est assez homogène, avec un tout grand coup de chapeau pour l’Inquisiteur de Luciano Montanaro. Le couple Elisabetta/Don Carlo est le même que celui que nous avions entendu en début de saison dans Tosca : Monique McDonald et Yonghoon Lee. Autant Monique Mc Donald m’avait déçue dans Tosca, autant je l’ai beaucoup appréciée hier soir et pourtant, elle ne semblait pas au mieux de sa forme (ennui de santé passager ???), sa voix laissant entendre quelques passages « à vide ». Par contre, totalement investie dans son personnage, elle campe une Elisabetta torturée, alternant douceur, passion et douleur : magnifique !!! Le jeune ténor coréen n’a pas démérité dans ce rôle très (trop, vu son jeune âge ?) lourd et dramatique. Sa voix a une très belle coloration et ses aigus sont assez aisés quoique parfois un peu trop criés (mais le chef y était un peu pour quelque chose !!!), il intègre également très bien son personnage tout en souffrance et questionnement ; cependant, il n’a toujours pas fait de progrès quant à l’occupation de l’espace, se limitant à des positions plus qu’éculées et des mimiques tragi-comiques !
Gros point de discorde entre Papagena et moi (affrontement musical s’entend) : le Posa de Giovanni Meoni. Pour ma sœur, très bon chanteur … pour moi, la deuxième déception de la soirée ! Pour être tout à fait honnête, je dirais qu’il a reçu un accueil très chaleureux du public (et de Papagena, qui sera sans doute heureuse d’apprendre qu’elle le reverra l’an prochain dans Giorgio Germont !) et je reconnais qu’il a une très belle voix ; par contre, c’est un très piètre comédien et je ne parle pas de son attitude sur scène que l’on peut encore éviter en fermant les yeux mais du fait qu’il n’habite pas du tout son personnage. Si on a l’habitude que le duo avec Don Carlo du premier acte soit assez « héroïque » et typé : le pied devant, la main sur l’épaule et les épées entrecroisées à l’avant … on attend que Posa défende un peu mieux la Flandre devant Philippe II qu’en ayant l’air de réciter l’annuaire ! Pas étonnant qu’il refuse le roi d’Espagne … et que dire de son grand air final : bien difficile de croire que cet homme meure pour sauver son ami qui, soit dit en passant, n’a pas l’air de trop le prendre à cœur non plus !!! Bon, j’exagère peut-être un peu mais ce baryton m’a quand même un peu énervée car le personnage de Posa est, pour moi, un des plus beau du répertoire offrant aux interprètes la possibilité d’exprimer tout un palette de sentiments, portés par une musique magnifique … je n’ai pas retrouvé cela hier, dommage mais cela ne m’a pas gâché la soirée pour autant.
Le reste du plateau est assez égal, sans appeler éloges ou critiques mais très honnête. Il faut quand même saluer la prestation de Yonghoon Lee qui, s’étant blessé à l’entracte, a interprété avec beaucoup de courage et de qualité le grand air de Philippe II à l’acte 3 et participé avec beaucoup de talent au magnifique quatuor qui suit, un des plus beau moment de la soirée en ce qui me concerne !
Un grand merci aussi à Léonard Graus (Charles Quint et un député flamand) qui quitte la troupe de l’Opéra après de nombreux rôles secondaires toujours interprétés avec beaucoup de sobriété et un grand art de la scène !
Petit clin d’œil non musical pour terminer : ma voisine de salle depuis près de 20 ans, change son abonnement pour une matinée, moins fatigante pour elle qui, depuis plus de 50 ans est une fidèle du « Royal » comme disent les Liégeois avec beaucoup d’affection. Mademoiselle Denise va beaucoup me manquer !!!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 16:56

Merci pour ce très beau CR mais par contre pas de boxe les deux soeurs, n'est ce pas? calbo n'a pas envie de compter les points.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 17:09

Capuleti e Montecchi (15 Juin 2008)

L'article étant sorti pour Capulets et Montaigus je vais mettre un CR plus simple ici.

Cet opéra de Bellini est très peu donné sur scène ce qui est dommage car il y a de très belles mélodies. Entré au répertoire de l'Opéra de Paris en 1995 c'est cette proiduction qui est reprise ici.

Ciofi et Di Donato ont été magistrales d'un bout à l'autre de la partition et leurs voix s'accordaient parfaitement comme si elles avaient chanté ensemble depuis toujours. Des aigus et des graves éblouissants donnant l'impression au public d'être sur scène avec elles. Petrenko est un excellent Lorenzo et sedonne totalement pour essayer de sauver les deux amants. Parodi (?) est un très beau Capellio mais c'est le Tebaldo de Palenzano qui déçoit. La voix est certes belle mais manque de puissance et du coup il est souvent couvert tant par l'orchestre que par ses collègues. Pido, à la tête de l'orchestre et des choeurs de l'opéra de Paris a été brillant soulignant avec simplicité et sensibilité les plus infimes émotions de la partition. La mise en scène de Robert Carsen était sobre et en même temps poignante tant le drame des amants de Vérone ressortait avec intensité.

Le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé en réservant une standing ovation aux artistes qui ont prêté leurs voix et leur talent à la musique de Bellini

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 17:48

Merci pour ce compte-rendu, Calbo.
Ciofi, Di Donato, Pido et Carsen ... cela fait rêver en effet !!! I love you

Je crois que Ciofi et Di Donato ont déjà enregistré ensemble ; on verra cela ce soir avec la discographie de Ciofi que tu nous as promis. Wink

calbo a écrit:
Merci pour ce très beau CR mais par contre pas de boxe les deux soeurs, n'est ce pas? calbo n'a pas envie de compter les points.

Pas de problème, Calbo ... cela se limite toujours à une joute verbale sans conséquence !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 18:15

Pas de problèmes tu sais Calbo on se bat toujours avec es fleurets où on a mis des bouhons aux bouts... Note que je rève de temps en temps de voler une hallebarde à l'opéra Very Happy

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 21 Juin - 21:43

Papagena a écrit:
Pas de problèmes tu sais Calbo on se bat toujours avec es fleurets où on a mis des bouhons aux bouts... Note que je rève de temps en temps de voler une hallebarde à l'opéra Very Happy

Non mais ça va pas What a Face ... retourne vite à ton oiseleur de mari, oui !!! jocolor

Je nous vois très bien nous affronter à coup de hallebarde sur la place de l'opéra, à l'entracte !!! Laughing Laughing Laughing

(en plus, nous sommes complètement HS ... on va se faire gronder par Calbo ... pale )
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 22 Juin - 11:31

On se calme mesdames Laughing Comme je l'ai dit calbo n'a pas envie de compter les points Cool Love and peace please I love you

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 12 Juil - 16:17

Don Carlo, 11 Juillet 2008

Après une recontre avec quelques forumeurs et quelques frayeurs pour trouver ma place je me suis "concentrée sur l'écoute de ce Don Carlo.
Secco annoncé souffrant en début de soirée a quand même donné une très belle prestation même s'il n'était pas à 100% de ses moyens. Depuis 2006 (Adorno dans Simon Boccanégra) il a fait de gros progrès : la voix a muri et il a pris beaucoup d'assurance au niveau scénique. Son Don Carlo est émouvant à tous points de vue. Tamar Iveri est correcte en Elisabetta mais elle semble ne pas oser s'investir dans son rôle car il lui arrive d'être couverte tant par l'orchestre que par ses partenaires. L'Eboli de Naef est une catastrophe ambulante et on se demande comment la mezzo suisse a pu accepter un rôle aussi écrasant pour ses épaules. Si la chanson du voile n'est pas terrible le O don Fatale est franchement mauvais et entre les deux il n'y a pas grand chose qui puisse être sauvé. Le Posa de Dmitri Hvro*** est pas mal mais la voix manque par trop de volume surtout dans une salle comme Bastille. Tebaldo pas mal; Lerma pas très juste mais la voix est correcte. L'inquisiteur de Petrenko est plutôt bien et c'est un bon acteur quant à Paul Gay (frate) c'est pas mal avec une réserve sur les graves à la fin de l'air du premier acte. Le grand triomphateur de la soirée est sans aucun doute possible Furlanetto en Filippo II. Excellent comédien rompu aux ficelles de ce rôle qu'il ballade sur les scènes internationales depuis des années, il a en plus une voix qui colle parfaitement au personnage. Il écrase Posa et l'inquisiteur dans les deux duos et et son aria du 4 "Ella giammai m'amo" est magistral. Le déplacement vaut le coup rien que pour le voir sur scène. Les choeurs sont calamiteux (pour rester polie) et l'orchestre semble être pétrifié par la direction pas du tout enthousiasmante du chef qui ne peut empêcher les décalages récurents surtout dans la scène de l'autodafé ou chacun semblait jouer pour soi sans cohésion avec les voisins ni avec la scène.
la mise en scène est plutôt pas mal même si j'aurais préféré qu'elle soit un peu plus vivante et les costumes sont également sympas.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 13 Juil - 19:27

Merci pour ta critique Calbo.
J'ai aussi lu de très bonnes critiques pour Secco et Furnaletto ; dommage pour Eboli, c'est un très beau personnage avec des airs superbes mais très difficile à distribuer, je crois. Dans la version que j'avais vue à la télévision avec Alagna, Van Dam, Mattila, Hampson ... W Meier, magnifique artiste au demeurant, était tout à fait à côté du sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 13 Juil - 19:37

Le Festival de Wallonie offre chaque année environ 70 concerts aux quatre coins de la Wallonie et à Bruxelles. Une thématique commune, une volonté de faire connaître le patrimoine architectural et musical de leur région, un goût prononcé pour la fête et la convivialité, telles sont les caractéristiques des six festivals membres du Festival de Wallonie. Namur, cité du chant choral, fait résonner les voûtes de l’église Saint-Loup de l’écho des voix baroques.

adresse du site : http://www.festivaldewallonie.be/2008/accueil.php?fs=fw

Mon mari et moi avons assisté à trois des concerts namurois :

In vino musica

S Abramowicz
François Delaive, comédien
Sylvia Abramowicz, viole de gambe
Manuel De Grange, luth
Armelle Roux, clavecin
Fabienne Augié, mise en scène
Chantal Rousseau, costumes
Célébrer la nature c’est aussi fêter son meilleur fruit : le vin !
Un hymne particulièrement savoureux à l’amour, à la vie, au plus capiteux des produits de la terre.

Un merveilleux mariage des mots de Scarron, Baudelaire ... avec la musique de Lully, Charpentier ...

Jardin de myrtes ou les couleurs de l'Alhambra

Ensemble Aromates
Michèle Claude, percussions & direction
Isabelle Duval, flûtes
Jean-Baptiste Frugier, violon
Jean-Lou Descamps, vièle à archet, violon alto
Françoise Enock, vièle à archet, colascione et viole de gambe
Julien Blanchard, contrebasse
Elisabeth Seitz, psaltérion
Frédéric Eichelberger, épinette et organetto
L’Espagne médiévale multiculturelle exprime ici à merveille sa palette élargie de couleurs, dans l’ambiance raffinée des jardins de l’Alhambra.
Quand la culture arabe s'allie à la beauté musicale espagnole et au romantisme des troubadours et des trouvères occidentaux. Il m'a fallu un certain temps pour adhérer à cette musique suave et lanscinante mais le talent et la conviction des musiciens ont fini par l'emporter et ces mélodies m'ont bercé tout au long de ce concert d'une grande qualité, avec un coup de chapeau tout particulier à son chef Michèle Claude qui possède l'art de la percussion dans les moindres détails !

Opéra, miroir de la nature.

Il Futuro
Marcel Vanaud (baryton) ; jeunes voix belges issues de la classe de Marcel Vanaud au Conservatoire Royal de Bruxelles et de la masterclass organisée parallèlement au Festival Musical de Namur ; Choeur d'opéra de Namur ; Il Futuro (orchestre des jeunes de Trento), direction Maurizio Dini Ciacci.
Le premier rendez-vous du public de Namur avec son Choeur d'opéra ! Rencontre inédite entre une star du chant, de nouveaux talents vocaux et un remarquable orchestre de jeunes, à la découverte de quelques pages d'opéras des 18ème et 19ème siècles.
Rendez-vous très émouvant en ce qui me concerne, Marcel Vanaud ayant été mon premier "coup de coeur" d'opéra. Certes, la carrière de ce baryton ne mérite pas le titre de "star" donnée dans le programme mais, personnellement, c'est quelqu'un qui m'a toujours fort marquée par sa grande facilité à intégrer un personnage et lui donner un tas de reliefs ; ce charisme étant accompagné d'une chaude voix de baryton.
Le concert m'a permis de découvrir des extraits des Indes Galantes de Rameau ainsi que de Joseph Haydn, Il Mondo della Luna et La Création : magnifique !!!
Très belles interventions également du très jeune Choeur d'opéra que nous avons déjà eu l'occasion d'entendre à Liège avec Papagena ; beaucoup de potentiel aussi dans le tout aussi jeune orchestre de Trento, avec malgré tout encore beaucoup de fautes de justesse mais de très belles sonorités. Par contre, un énorme zéro pointé pour le maestro !!! En plus de vingt-cinq ans d'opéra, jamais je n'ai vu de chef aussi imbu de sa personne ... au point, de reléguer les artistes au rang de sous fifres Evil or Very Mad Résultat : il ne tient absolument pas compte des chanteurs qui, étant en début de carrière, n'arrive pas à se faire entendre ; même Vanaud a été couvert parfois !!! Quand en plus, il interprète Donizetti comme du Verdi What a Face
Superbe découverte par contre : une toute jeune mezzo-soprano (Pauline Claes) qui a donné une Norina de Don Pasquale de grande tenue avec déjà un très belle personnalité pour une étudiante !

Bref, trois très différentes mais très agréables soirées !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 13 Juil - 21:01

Voila longtemps que je me demandais ce qu'étais devenu Vanaud que j'ai découvert il y a plusieurs années. Dommage que le chef n'ait pas su "s'accorder" avec les artistes.

Pour Eboli il y a un certain nombres de mezzos de talent tout à fait capables de tenir le rôle sans risques pour la voix. M'enfin on fait avec. Le déplacement ne valait vraiment que pour Secco, des malades commes ça moi j'en veux bien tous les jours, et Furlanetto Excellent Philippe II qui dominait (et même écrasait) sans peine le reste de la distribution.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 13 Juil - 21:14

Je crois que Marcel Vanaud se consacre maintenant essentiellement à l'enseignement mais il n'a rien perdu de sa présence en scène !!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 10 Aoû - 23:50

Faust, Orange, 2 Aout 2008

Bien que les gradins soient inconfortables (il faut penser à apporter son coussin) les voir se remplir est un spectacle en soi. Musicalement c'est une très belle production encore que Roberto Alagna ait été très moyen en Faust malgré une diction absolument impeccable : ses graves son ternes et engorgés et même s'il a des des aigus il n'a pas su éviter de faire un couac dans l'air "Salut demeure chaste et pure". Inva Mula est une belle Marguerite mais la diction est passablement aléatoire; dommage. Pape en Méphisto est parfait : une diction impeccable, une présence scénique électrique et une performance vocale exceptionnelle et le public ne s'y est pas trompé en lui réservant un accueil plus que chaleureux. Xavier Mas en Siebel est une très belle surprise; ce jeune ténor fait partie des futurs grands artistes s'il fait des choix judicieux pour la suite de sa carrière. Marie Nicole Lemieux (Dame Marthe) et Jean François Lapointe (Valentin) sont également excellents dans leurs rôles respectifs; quant à Nicolas Testé c'est un Wagner sympathique. De très beaux choeurs que j'ai trouvé bien préparés et une direction limpide de Plasson malgré quelques fausses notes en début de soirée

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 12 Aoû - 0:15

Merci pour le commentaire Calbo.
J'ai aussi beaucoup aimé R Pape, spécialement dans l'épisode de l'église.
Que penses-tu de la mise en scène de N Joël ? J'en ai lu pas mal de critiques en raison de son manque d'originalité mais, moi, j'aimais assez.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mar 12 Aoû - 0:22

J'ai bien aimé. Ceci dit heureusement que les artistes qu'il avait étaient bons comédiens (Pape en particulier) parce qu'au niveau direction d'artistes on fait peut-être mieux.
René Pape a été parfait tout au long de la soiré pas seulement dans la scène de l'église. La ronde du veau d'or est un régal pour les oreilles. Cet homme la est un immense artiste et un grand monsieur; comme mon avatar il a su gardé la tête sur les épaules et les pieds sur terre

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques de concerts (lives uniquement)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La valeur réelle des critiques en musique classique ?
» Les critiques pas sympas sur 30 Seconds To Mars!!
» Vos derniers CDs écoutés: critiques (Mars 2006)
» Kyuss lives ! au Bataclan, Paris
» Les critiques de Cyprien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: musique classique-
Sauter vers: