artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 critiques de concerts (lives uniquement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Déc - 0:24

Pour vos critiques de concerts live c'est la.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Ven 26 Jan - 17:36

Hier soir j'ai écouté une partie de la retransmission de "La damnation de Faust" en direct du téatro régio di Parma.

Faust : Giuseppe Sabbatini; Marguerite : Nino Surguladze;
Méphiso : Michele Pertusi; Brander : Paolo Battaglia
Choeur et orchestre du téatro Régio di Parma, Direction Musicale : Michel Plasson.

La mise en scène, très innovante peut surprendre au premier abord de par sa vivacité et les décors tournés vers un hypothétique futur mais qui curieusement ne défigure pas cette oeuvre d'abord voulue comme un oratorio. Les costumes sont décapants et font plutôt bien rire. Essayez d'imaginer un Faust avec les cheveux dressés sur la tête (de peur, de fatigue et de vieillesse sans doute), Méphisto avec de longs cheveux et un maquillage futuriste hilarant (visage tout blanc, et un bandeau de fard bleu brillant). Sabbatini a eu un début laborieux ayant du mal à se mettre dans le rôle et un français peu compréhensible. Il se reprend cependant et termine plutôt bien son 1er acte. Michele Pertusi, qui a déjà chanté ce rôle est réellement excellent dans tous les domaines : il s'investit totalement scéniquement et vocalement c'est un feu d'artifice. La chanson de la puce est hilarante malgré une mise en scène peut-être un peu trop vive. Nino Surguladze est la très bonne surprise de la soirée : une jolie voix et un vrai don d'actrice. En résumé voila un nom à retenir.
Je m'arrêterai la car la retransmission de téléducato (la télé par internet de la province de Parme) a brutalement été coupée, pour mon plus grand dépit au cours du second acte. Qu'il me soit permis de saluer ici la performance de Michele Pertusi qui a démontré ici son immense talent.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 29 Jan - 12:53

Hier j'ai vu "Les contes d'Hoffmann" à Bastille. La mise en scène de Carsen est innovante mais inégale. Si l'acte d'Olympia est rigolo et l'acte de Venise sans aucun doute le plus réussi, l'acte d'Antonia, le prologue et l'épilogue m'ont laissé sur ma faim. Côté artistique, l'Hoffman de Janez Loric, qui remplace Villazon au pied levé s'est montré plutôt convaincant malgré quelques trous de mémoire en cours de représentation. Petibond, courageuse, ne s'est pas complètement lâchée; à sa décharge, elle est enceinte de 6 mois et semblait tétanisée par une mise en scène franchement rock'n roll. Herréra est très mauvaise actrice mais la voix est belle. L'antonia de Dasch est scéniquement engagée mais par rapport aux deux autres parait bien terne. Les diables de Ferrari sont excellents , idem pour les "petits rôles". Cependant on oubliera bien vite Dotti (le fantôme de la mère d'Antonia) et les 4 valets de Homberger consternants ce que l'on peut regretter surtout pour le ténor. La direction de Marc Piollet à la tête de l'orchestre et des choeurs de l'opéra de Paris Plombe gravement cette production et Mortier aurait été bien inspiré de confier son orchestre à quelqu'un d'autre. Globalement c'est quand même un bon moment de détente que l'on peut passer en famille car la mise en scène passe fort bien auprès des enfants : dans la salle le plus jeune enfant que j'ai vu n'avait guère plus de 4 ou 5 ans.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Jeu 15 Jan - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 31 Jan - 22:19

calbo a écrit:
Hier soir j'ai écouté une partie de la retransmission de "La damnation de Faust" en direct du téatro régio di Parma.

Faust : Giuseppe Sabbatini; Marguerite : Nino Surguladze;
Méphiso : Michele Pertusi; Brander : Paolo Battaglia
Choeur et orchestre du téatro Régio di Parma, Direction Musicale : Michel Plasson.

La mise en scène, très innovante peut surprendre au premier abord de par sa vivacité et les décors tournés vers un hypothétique futur mais qui curieusement ne défigure pas cette oeuvre d'abord voulue comme un oratorio. Les costumes sont décapants et font plutôt bien rire. Essayez d'imaginer un Faust avec les cheveux dressés sur la tête (de peur, de fatigue et de vieillesse sans doute), Méphisto avec de longs cheveux et un maquillage futuriste hilarant (visage tout blanc, et un bandeau de fard bleu brillant). Sabbatini a eu un début laborieux ayant du mal à se mettre dans le rôle et un français peu compréhensible. Il se reprend cependant et termine plutôt bien son 1er acte. Michele Pertusi, qui a déjà chanté ce rôle est réellement excellent dans tous les domaines : il s'investit totalement scéniquement et vocalement c'est un feu d'artifice. La chanson de la puce est hilarante malgré une mise en scène peut-être un peu trop vive. Nino Surguladze est la très bonne surprise de la soirée : une jolie voix et un vrai don d'actrice. En résumé voila un nom à retenir.
Je m'arrêterai la car la retransmission de téléducato (la télé par internet de la province de Parme) a brutalement été coupée, pour mon plus grand dépit au cours du second acte. Qu'il me soit permis de saluer ici la performance de Michele Pertusi qui a démontré ici son immense talent.

Ayant reçu une copie (copie privée arrivée en direct d'Italie) de la diffusion télé je reviens sur ma première impression concernant cette production parmesane de "La damnation de Faust". Les diffusions sur internet ont un son tellement horrible que je n'ai pas eu une vision objective du Faust de Sabbatini qui se révèle au final bien terne. Pertusi est un Méphisto splendide et donne à ce diable la une gouaille et un mordant inhabituels.
La mise en scène franchement inhabituelle est haute en couleur et rentre tout à fait dans le ton de cet "opéra" de Berlioz.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Jeu 1 Fév - 0:34

calbo a écrit:
calbo a écrit:
Hier soir j'ai écouté une partie de la retransmission de "La damnation de Faust" en direct du téatro régio di Parma.

Faust : Giuseppe Sabbatini; Marguerite : Nino Surguladze;
Méphiso : Michele Pertusi; Brander : Paolo Battaglia
Choeur et orchestre du téatro Régio di Parma, Direction Musicale : Michel Plasson.

La mise en scène, très innovante peut surprendre au premier abord de par sa vivacité et les décors tournés vers un hypothétique futur mais qui curieusement ne défigure pas cette oeuvre d'abord voulue comme un oratorio. Les costumes sont décapants et font plutôt bien rire. Essayez d'imaginer un Faust avec les cheveux dressés sur la tête (de peur, de fatigue et de vieillesse sans doute), Méphisto avec de longs cheveux et un maquillage futuriste hilarant (visage tout blanc, et un bandeau de fard bleu brillant). Sabbatini a eu un début laborieux ayant du mal à se mettre dans le rôle et un français peu compréhensible. Il se reprend cependant et termine plutôt bien son 1er acte. Michele Pertusi, qui a déjà chanté ce rôle est réellement excellent dans tous les domaines : il s'investit totalement scéniquement et vocalement c'est un feu d'artifice. La chanson de la puce est hilarante malgré une mise en scène peut-être un peu trop vive. Nino Surguladze est la très bonne surprise de la soirée : une jolie voix et un vrai don d'actrice. En résumé voila un nom à retenir.
Je m'arrêterai la car la retransmission de téléducato (la télé par internet de la province de Parme) a brutalement été coupée, pour mon plus grand dépit au cours du second acte. Qu'il me soit permis de saluer ici la performance de Michele Pertusi qui a démontré ici son immense talent.

Ayant reçu une copie (copie privée arrivée en direct d'Italie) de la diffusion télé je reviens sur ma première impression concernant cette production parmesane de "La damnation de Faust". Les diffusions sur internet ont un son tellement horrible que je n'ai pas eu une vision objective du Faust de Sabbatini qui se révèle au final bien terne. Pertusi est un Méphisto splendide et donne à ce diable la une gouaille et un mordant inhabituels.
La mise en scène franchement inhabituelle est haute en couleur et rentre tout à fait dans le ton de cet "opéra" de Berlioz.

Pour en finir, la Marguerite de Sugurladze est tout à fait correcte. Elle est encore très jeune et sa voix, si elle fait attention, ne peut qu'évoluer dans le bon sens. Le triomphe des artistes est tout à fait mérité malgré les imperfections inhérentes à toutes les 1ères.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 27 Mai - 18:58

I Puritani, Bozar, Bruxelles, 26 Mai 2007

Hier soir j'ai assisté à l'ultime soirée de ces Puritains donnés en version concert au palis des bozar de Bruxelles. Le feu d'articice a bien eu lieu mais pas forcément dans le sens espéré. On notera d'abord deux changements dans la distribution (dont un de dernière minute). Désirée Rancatore initialement prévue dans le rôle d'Elvira était remplacée par Sumi Jo, ce qui en fin de compte n'était pas une idée lumineuse. les aigus étaient forçés et tours sortis pianos, notament dans toute la première partie. Visiblement fatiguée par le voyage d'Amsterdam (concert donné le 24 Mai dernier) et des répetitons supplémentaires, elle ne s'est "imposée" qu'en fin de soirée; quel dommage pour une artiste de cette dimension. Antonino Siragusa malade a été remplacé au pied levé par un collègue géorgien : Shalva Makuria. Malgré quelques imperfections et hésitations bien naturelles, pusiqu'il n'a bénéficié que d'une répétion pour se mettre dans "le bain". Il a reçu un triomphe largement mérité au vu de sa performance. Plus la soirée passait, plus il prenait de l'assurance dans tous les domaines (vocal, scénique entre autres). Stéfano Antonucci était un Ricardo Correct mais il était fâché avec les aigus et manquait de coffre surtout dans les ensembles. Michele Pertusi a été impérial d'un bout à l'autre de la soirée. Il n'a jamais tremblé face aux écueil d'un rôle terrible qu'il promène depuis de nombreuses années sur toutes les grandes scènes internationales. Gabriella Colecchia est sans aucun doute dotée d'une fort belle voix de mezzo et l'on ne peut que regretter qu'elle ait eu un rôle si court. Ricardo Ferrari (Gualtiero Valton) et Christiano Cremonini (Bruno) complétaient honorablement la distribution. Maurizio Benini, à la tête de l'orchestre et des choeurs du théâtre royal de la monnaie était visiblement survolté et a dirigé l'ensemble de main de maître, même si l'on peut quand même regretter que l'orchetsre ait parfois joué bien trop fort, au point de couvrir les voix la ou cela ne devrait pas être le cas.
En amon de ce concert, j'ai eu le plaisir de rencontrer Zoilreb ( que certains connaissent pour le fréquenter, entre autres chez Xavier) et Stéphane (Steph-libouton). Ce fut un après midi très agréable. Quand ja'urai réussi à me mettre à jour dans mes écoutes, je vous parlerai de mes achats bruxellois.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Jeu 15 Jan - 20:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 27 Mai - 19:25

Par contre n'attendez pas de nouvelles photos.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Mer 1 Aoû - 14:11

Concert du 22 Juillet 2007; église de La Grave/La Meije (Hautes Alpes)

Au programme: Franz Liszt Harmonies poétiques et religieuses (pièces 3 et 5) et 2 pièces de Hugues Dufour (compositeur contemporain)
Pianiste : François-Frédéric Guy

Les deux extraits issus de harmonies poétiques et religieuses ont été jouées de manières brutale et très laborieuse. François-Frédéric Guy était nettement mal à l'aise avec la musique de Liszt pourtant si belle. Au retour de l'entracte, François-Frédéric Guy s'est métamorphosé et a donné le meilleur de lui même en jouant les deux pièces du compositeur Hugues Dufour que j'ai découvert ce jour la. Moi qui ne suis pourtant pas fan de musique contemporaine, j'ai été agréablement surprise par ce que j'ai entendu.
En résumé un concert avec des hauts et des bas dont on peut regretter que la musique de Liszt n'ai pas été mieux mise en valeur.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 24 Sep - 23:03

Nabucco de Verdi, Opéra Royal de Wallonie, Liège, septembre 2007.

Venant de lire deux critiques très différentes de cette représentation, j’ose me lancer à vous donner mon opinion.
J’avoue avoir été un peu déçue par cette version de l’œuvre, n’ayant pas toute l’ampleur qu’elle mérite.
Personnellement, je retiens le Zaccaria de Paata Burchuladze et l’Abigaille de Susan Neves qui se sont vraiment investis dans leurs rôles en proposant des personnages tels que décrits par le livret et dont la ligne de chant était vraiment "verdienne".
Burchuladze est impressionnant par son timbre et sa présence en scène et, même si son Vieni, o Levita ! était très incertain, le reste de sa prestation était de très bonne qualité. Après son Leonora d’Orange, j’étais un peu inquiète pour Susan Neves mais sa voix correspond bien plus à Abigaille et, sans être grande actrice, elle est très crédible dans ce rôle.
Les autres interprètes n’appellent ni critique ni louange sauf sans doute le Nabucco de Mark Rucker ! Piètre acteur, encore déforcé par une mise en scène particulière, sa voix est loin d’être suffisante pour le rôle. Il s’améliorera dans la seconde partie, arrivant à donner une certaine humanité à son personnage mais sans jamais convaincre.
Belle direction par le chef Paolo Arrivabeni et mention spéciale pour les Chœurs de l’ORW, renforcés par le Chœur de l’Opéra de Namur dont le Va pensiero était un grand moment d’émotion.
Reste la mise en scène de Yoshi Oida … certains parlent d’épurer … oui, bof !!!
Les chœurs sont « parqués » sur des gradins, se bornant à afficher une couleur rouge quand il sont babyloniens, une couleur bleue quand ils sont hébreux. Les interprètes n’intègrent pas vraiment cette mise en scène, ce qui la rend encore plus fragile … Nabucco ressemble à certains moments à un personnage tout droit sorti des manga japonaises. Autre élément particulier, la « folie » de Nabucco – le livret spécifie qu’il y a un violent orage et que Nabucco est atteint par un éclair. Nous avons eu droit à un « chariot » de spots, amenés très peu discrètement sur la scène et s’illuminant au moment approprié ; étant dirigé vers le public, on a raté de peu une folie collective du parterre. Ici aussi, la deuxième partie est mieux abordée et plus crédible.
Dans l’ensemble malgré tout, une bonne soirée d’opéra qui sans être transcendante n’appelle ni aux cris ni aux applaudissements (cependant – et heureusement pour les interprètes – a été fort bien accueillie par la public !) … un petit goût de manque quand même !


Dernière édition par le Lun 24 Sep - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 24 Sep - 23:12

Citation :
l'Abaille de Susan Neves

Je suppose que tu veux parler d'Abigaille?

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Lun 24 Sep - 23:14

calbo a écrit:
Citation :
l'Abaille de Susan Neves

Je suppose que tu veux parler d'Abigaille?

Laughing en effet, je rectifie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 21 Oct - 18:21

Citation :
TROIS INTERMEZZI

Direction musicale : Rodolfo BONUCCI
Mise en scène : Stefano MAZZONIS di PRALAFERA
Nouvelle production de l’ORW

IL MAESTRO DI CAPPELLA de Domenico Cimarosa
Il Maestro di Capella : Alberto Rinaldi

LA ZINGARA de Rinaldo Da Capua
Nisa : Hendrickje VAN KERCKHOVE
Tagliaborse : Max René COSOTTI
Calcante : Alberto RINALDI

IL GIOCATORE de Luigi Cherubini
Bacoco : Alberto RINALDI
Serpilla : Sabine WILLEIT

Papagena et moi avons assisté à cette représentation, vendredi soir à Liège.
Bonne soirée dans l'ensemble. Les trois oeuvres ne sont pas de qualité égale ; pour ma part, je retiendrais surtout "Il Maestro di Capella" mais aussi "Il Giacatore". La troisième oeuvre m'a paru assez dépourvue d'intérêt.
On sent l'usure du temps dans la voix d'Alberto Rinaldi et il a eu un peu de mal à terminer la soirée, la troisième oeuvre exigeant un engagement très grand mais s'il est assez bref. Par contre, c'est un merveilleux comédien et sa voix reste très agréable à écouter !
Une mention toute particulière pour la Serpilla de Sabine Willeit et la mise en scène savoureuse du nouveau directeur, Stefano Mazzonis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Tosca à Liège   Dim 25 Nov - 4:05

J’avoue : Puccini, ce n’est pas ma tasse de thé … encore que Tosca soit l’opéra que je puisse voir sans m’ennuyer au bout de 10 minutes. Au-delà de cela, je pense que Puccini est trop souvent desservi par des chefs et des interprètes qui alourdissent tant et plus, une musique et un chant déjà grandiloquents (Embarassed avec toutes mes excuses à tous les amateurs de Puccini !).

Manlio Benzi a démontré hier soir qu’il pouvait en être tout le contraire et j’ai rarement entendu l’orchestre de l’ORW alliant avec autant de bonheur, musicalité et engagement dramatique tout en respectant les interprètes !

Autre découverte : le très jeune ténor Yonghoon Lee en Cavaradossi. Etonnant d’entendre une telle voix sortir de ce corps si frêle ! Voix puissante et élégante … maintenant, il a très peu de scène à son actif et c’est là que le bas blesse mais s’il arrive à préserver cette voix et cet engagement tout en s’améliorant scéniquement, c’est sans conteste quelqu’un à suivre.

Et Ruggero Raimondi ??? Je l’avais entendu à Liège, il y a 20 ans et il m’avait bouleversée … hier, encore, son Scarpia m’a impressionnée. En deux mouvements très sobres et trois regards fulgurants (que l’on perçoit, même du fond de la salle), il a planté le personnage et relégué tous les autres aux rangs de marionnettes (ce qui n’est malheureusement pas dans l’ordre des choses). Quant à sa voix, elle reste très puissante mais a perdu beaucoup de couleurs … pale

Face au touchant Cavaradossi de Lee et au redoutable Scarpia de Raimondi, Monique Mc Donald caricature à outrance Tosca, son chant emboîtant le pas à ses excès scéniques peu appropriés. Et dire qu’elle sera Elisabetta du Don Carlo de fin d’année … Evil or Very Mad

Finalement, une belle soirée à laquelle je ne m’attendais pas vraiment et qui m’aura permis de revoir mon jugement sur Puccini … enfin, jusqu’à un certain point ! Wink

Un tout grand merci à Manlio Benzi ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: La Tosca à l'ORW   Dim 25 Nov - 7:51

Ce n'est pas une histoire de famille mais comme Belcanto Puccini et moi ce n'est pas le grand amour. Quand j'ai entendu le premières fois ses opéras en piètre musicienne je disais qu'il y avait trop de notes. je trouvais cela larmoyant au possible enfin bref affraid
Soudain hier, j'ai entedu que l'on pouvait jouer du Puccini sans en remettre une tonne. Le chef d'orchestre (Benzi) a su me faire apprécié à sa juste valeur la musique de Puccini. Mention toute particulière pour Ruggero Raymondi qui est un grand monsieur de l'opéra et si la voix donne des signes de fatigue son jeu rattrappe s'il en est besoin ce manque de puissance vocale.



_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]


Dernière édition par le Lun 26 Nov - 1:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 25 Nov - 17:04

Raimoindi a 66 ans, il est donc normal que la voix donne des signes de faiblesse. Il reste quand même l'un des grands barytons de sa génération avec Van Dam entre autres.
Merci pour ce compte rendu Papagena

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 22 Déc - 18:33

La vie parisienne d'Offenbach, Opéra Royal de Wallonie, décembre 2007



Un petit goût de trop peu après avoir assisté à ce spectacle ... à moins que ce ne soit un sentiment d'un peu trop.
La mise en scène de Savary, qu'il a pourtant adaptée pour cette tournée liégeoise, a peut-être mal vieilli et est parfois lourde, voir vulgaire à certains moments.
Enfin, il faut au moins lui reconnaître une véritable direction d'acteurs ; ce qui est loin d'être le cas parfois.

Côté interprètes, cela souffle le chaud et le fois aussi.
A relever les très bons Baron de Gondremack (Olivier Grand), Gardefeu (Pierre Doyen) et Bobinet (Philippe Ermelier).
Patricia Fernandez (Metella) a une belle couleur de voix et son grand air "C'est ici l'endroit redouté" est fort bien réussi mais son français est totalement incompréhensible.
La direction musicale de Roni Calderon manque peut-être d'éclat et on ne retrouve pas le "pétillant" de la musique d'Offenbach.
Une mention toute spéciale pour le ballet et la chorégraphie de Nadège Maruta.

Une gentille soirée, sans plus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 23 Déc - 12:21

Merci pour ce compte rendu Bel Canto. Ce que tu dis concernant Savary ne m'étonne pas car il est capable du meilleur comme du pire. Il y a cinq ans j'ai vu une très jolie production de "La cenerentola" à l'opéra de Paris ou Savary avait fort judicieusement utilisé le corps de ballet. Le pire c'est en général sa production d'opérette

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Dim 23 Déc - 23:03

Ayant, comme d'habitude, vu le même spectacle de bel canto, j'ajouterais que si on a aimé toutes deux la première partie, la seconde nous a semblé beaucoup plus "lourde". Après y avoir réfléchi, c'est peut-être que toutes les "trouvailles" sont présentes dans le premier acte et le reste de l'oeuvre ne fait que reproduire ce qui a déjà été vu et même parfois en devenant "lourd" à force d'insistance... J'ai vu plusieures mises en scène de Savary mais c'est vrai que celle-ci sous cette forme ci (réadaptée pour Liège) n'est pas la meilleure que j'ai vue... Par contre sa mise en scène des Contes d'Hofmann à Orange, il y a quelques années avec Nathalie Dessay en Olympia et José Van Dam dans les incarnations du mal était magnifique.

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 10:49

Papagena a écrit:
Opéra Royal de Wallonie
Cimarosa: Il matrimonio segreto
Dates: 1, 3(m), 5, 7, 9 February 2008
Singers: Cinzia Forte
Serena Gamberoni
Damania Pinti
Alberto Rinaldi
Cataldo Caputo
Mario Cassi

Conductor: Giovanni Antonini
Director: Stefano Mazzonis di Pralafera
Set Designs: Jean-Guy Lecat
Costumes: Fernand Ruiz

Lighting: Stefano Mazzonis di Pralafera
Go to the website
All cast and schedule details are subject to change without notice. Please refer to the opera company website for the latest information.

Voici le spectacle que nous sommes allés voir hier soir avec Bel Canto. J'ai passé une soirée formidable. Je connaissais très peu ce compositeur ayant juste vu l'an dernier un intermezzo déjà à l'opéra royal de Wallonnie. Je pense que notre nouveau directeur Stefano Mazzonis a un faible pour ce compositeur puisqu'il a mis en scène et programmé deux de ses oeuvres. C'est donc une découverte pour moi mais j'en redemande. En effet, il y a longtemps que je n'ai autant ri à l'opéra. La mise en scène était classique pour un opéra bouffe mais il avait souligné à l'extrème les défauts... jusqu'à en être caricatural. Idem pour les caractères. Les interprètes étaient d'excellents acteurs ce qui n'est pas toujours le cas. En plus sauf pour Rinaldi le plateau était très jeune. Vous allez me dire elle ne parle que de la mise en scène et les voix? C'était également très bien, une belle homogénéité. Mention spéciale pour la Carolina de Cizia Forte et le Paolino d'Aldo Caputo. Rinaldi a un peu perdu de sa voix mais il sait le faire oublier par son jeu de scène et la Fidalma de Damiana Pinti était truculente. Je voudrais faire une mention spéciale pour les magnifiques costumes dessinés par le tailleur habituel de l'opéra, c'était une première pour lui Fernand Ruiz (c'est un de mes voisins de siège depuis quelque années).
Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce spectacle et je regrette que l'opéra était loin de faire salle comble.

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 12:45

Kesaco? Shocked

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 18:04

Ben c'est le spectacle que je suis allée voir hier il me semble que ce post est destiné à cet effet ou je me trompe?

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 18:27

Oui mais je ne vois pas ou est le problème papagéna. Quel est le message que tu veux effacer?

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 19:55

Celui où j'ai écris que j'ai fait une fausse manoeuvre. J'avais commencé là mon post et je ne sais pas ce que j'ai fait, je me suis retrouvée dans un second identique. J'ai voulu effacer le premier et comme j'avais enregistré le second je n'y suis pas arrivée.

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 20:17

Voila c'est fait.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   Sam 2 Fév - 23:33

Il me semble, petite soeur, que tu es encore en plein dans les quiproquos d'hier soir ! Razz

Tout à fait d'accord avec toi : on a passé, hier soir, une merveilleuse soirée ! cheers
Je ne sais pas si c'était un "grand moment d'opéra" mais en tout cas, c'était un moment de pur bonheur et toute la salle a été conquise par cet opéra, si peu joué ... on se demande bien pourquoi ! Rolling Eyes

Grand coup de chapeau à monsieur Mazzonis, nouveau directeur de l'ORW, tant pour son choix de répertoire, que par sa mise en scène à la fois classique et très drôle ainsi que sa grande capacité à diriger les chanteurs !

La direction musicale était assurée par Giovanni Antonini, bien connu pour sa direction d'orchestre baroque, notamment de l'ensemble "Il Giardino Armonica" dont il est membre fondateur. Il dirigeait ici un orchestre "moderne" avec beaucoup d'engagement et de passion, chantant l'opéra de bout en bout ; seul petit bémol, l'orchestre couvrait parfois les voix ...

Un grand bravo à tous les interprètes pour leur grande aisance sur scène et, malgré quelques faiblesses pour certains, offrant une belle homogéniété d'interprétation vocale.
Pour ma part, le ténor Aldo Caputo m'a vraiment séduite par la beauté de son chant et sa très grande facilité dans les aigus. A suivre aussi, le baryton Mario Cassi et la soprano Cinzia Forte.

La musique de Cimarosa, c'est un peu de Mozart, beaucoup de Rossini avec une touche de baroque ... à voir ou écouter si vous en avez l'occasion, sans hésitation ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques de concerts (lives uniquement)   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques de concerts (lives uniquement)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La valeur réelle des critiques en musique classique ?
» Les critiques pas sympas sur 30 Seconds To Mars!!
» Vos derniers CDs écoutés: critiques (Mars 2006)
» Kyuss lives ! au Bataclan, Paris
» Les critiques de Cyprien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: musique classique-
Sauter vers: