artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dido et Aeneas (Purcell, 1689)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dido et Aeneas (Purcell, 1689)   Mer 23 Sep - 14:16

Dido and Æneas Z. 626 (Didon et Énée en français) est un opéra baroque en trois actes écrit au printemps 1689 par le compositeur anglais Henry Purcell, sur un livret de Nahum Tate.

Personnages
Dido (Didon), Reine de Carthage, soprano
Aeneas (Énée), un prince troyens, baryton
Belinda, confidente de Dido, soprano
Sorceress (L'Enchanteresse), mezzo-soprano / baryton
Spirit (Un esprit) sous l'apparence de Mercure, alto
Second Woman, soprano
Choeurs de courtisans, de sorcières et de marins

Argument

Acte I

À Carthage, au palais de la reine Didon.
Belinda, la confidente de la reine Didon, l'exhorte à retrouver le sourire dans l'aria "Shake the cloud from off your brow".
En effet, cette dernière est accablée car elle aime en secret Énée, prince de Troie et ne peut avouer son tourment sous crainte de décevoir son peuple (aria "Ah Belinda I am prest with torment").
Belinda suggère alors à Didon d'épouser Énée, ce dernier n'étant pas insensible à ses charmes, d'autant plus qu'une telle alliance assurerait la prospérité et la paix pour l'empire.
Les courtisans reprennent en chœur les propos de Belinda, et Didon, comblée, accepte la proposition d'Énée et succombe à l'amour.

Acte II
Scène 1 : Une caverne.
La Magicienne, reine des sorcières, lance un appel à ses sujets, êtres malfaisants, afin d'élaborer un plan pour faire tomber Didon.
Elle décide de faire passer un de ses sujets pour Mercure, l'envoyé des Dieux, afin qu'Énée quitte Didon pour aller accomplir sa destinée, bâtir une nouvelle cité en Italie.
Les sorcières se réjouissent de ce plan machiavélique dans le duo "But 'ere we this perform".
Scène 2 : Une forêt.
Didon, Énée et leur cour se promènent et vantent les beautés de la nature environnante jusqu'au moment où un orage éclate, créé par les maléfiques sorcières. Tous se dépêchent de rentrer au château.
Énée, resté seul, voit apparaître le leurre de la Magicienne qui le presse de quitter Carthage. Il est alors tiraillé entre son amour pour Didon et l'ordre divin.

Acte III
Le port de Carthage.
Les marins préparent le départ ("Come away fellow sailors !"). Énée annonce à Didon qu'il doit la quitter par devoir. Elle le rejette, il décide alors de braver la colère des dieux pour rester avec elle. Outrée qu'il ait songé à la quitter, elle le repousse à nouveau et lui ordonne de s'en aller. Une fois Enée parti, elle se donne la mort dans le poignant lamento "When I am laid", où elle demande à Belinda de se souvenir d'elle mais d'oublier son destin.

source : wikipedia


Dernière édition par Bel Canto le Mer 23 Sep - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dido et Aeneas (Purcell, 1689)   Mer 23 Sep - 14:19

La partition

Comme c’est le cas pour Purcell lui-même, nous savons peu de faits concernant l'origine de son chef-d'oeuvre Dido and Aeneas. Une première thèse situe la création de l’opéra dans un pensionnat de jeunes fille de Chelsea en 1689. Une série d'indices circonstanciels et stylistiques, réunis par Bruce Bois et Andrew Pinnock (Early Music, 1992), suggèrent que cette représentation était une reprise, plutôt qu'une première. Le parallèle thématique, musical et dramaturgique entre Dido et Venus and Adonis de John Blow laisse supposer que Purcell modelait son travail sur Blow et permet de situer la composition vers 1684 et la création dans le cadre de la cour royale. A l’appui de cette thèse, l’absence de musique, dans les copies de partitions retrouvées, de plusieurs parties du livret imprimé (par exemple il manque la musique d’un important prologue allégorique).

Ces petits mystères n’influencent pas notre appréciation de l’opéra. Dido and Aeneas est, même si l'on y dénote des influence du mask anglais, une parfaite tragédie lullyste en miniature, avec son alternance fluide entre récitatif, arioso, et air, dans laquelle s’intercalent des danses instrumentales ou chantées. Son thème, le conflit entre l'amour et le devoir, est au centre de toute tragédie de Lully. Le texte du livret de Nahum Tate n'est pas de la grande littérature, mais il possède une action dramatique succincte et ses caractères sont dépeints avec une perspicacité psychologique réelle. Ce qui soulève cet opéra loin au-dessus du commun est essentiellement la musique de Purcell. Le plus évident est la spontanéité de l’inspiration mélodique. Dido and Aeneas est une oeuvre concise, équilibrée dans sa forme, malgré l’extrême variété des moyens proprement dramatiques, où l’expression atteint une intense vérité. Le récitatif final, - Thy hand, Belinda - est une merveille d'écriture vocale. Il s’achemine dans une descente douloureuse vers la grande lamentation de Dido, - When I am laid in earth.

source : lamediatheque.be
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dido et Aeneas (Purcell, 1689)   Mer 23 Sep - 14:24

Discographie sélective

Les versions les plus dramatiques sont signées par Anthony Lewis avec Janet Baker et par Nikolaus Harnoncourt avec une distribution vocale plus criticable. René Jacobs conduit l'opéra avec un sens étonnant du contraste; à ses côtés, une distribution excellente est dominée par la Didon raffinée de Lynne Dawson. On relèvera aussi les directions très personnelles de Andrew Parrott et de William Christie. Parmi les interprètes, on marquera d’une pierre blanche les Didon de Tatiana Troyanos, de Jessye Norman, royal et de Véronique Gens. Coup de terreur également garanti avec les sorcières de Jantina Noorman et Dominique Visse.

source : la mediatheque.be
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dido et Aeneas (Purcell, 1689)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dido et Aeneas (Purcell, 1689)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TCE] Actéon-Dido and Aeneas - Rousset, Paris, 01/10/16
» Purcell - Didon et Enée
» Henry Purcell (1659-1695)
» Henry Purcell, Didon et Enée
» Henry Purcell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: opéra :: DIVERS XVIIEME SIECLE-
Sauter vers: