artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sémiramide (1823)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Sémiramide (1823)   Mer 28 Nov - 2:51

Opéra en deux actes composé et créé en 1823 à Venise.

Les CDs









Les DVDs




_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 28 Nov - 2:52



Je viens d'écouter Sémiramide. Quel petit bijou quand c'est monté avec un cast digne de ce nom. Iano Tamar est une Sémiramide comme on aimerait en voir plus souvent : une voix chaude et ample avec des aigus bien présents. Elle donne à son personnage des accents dramatiques que je n'ai pas vus ni entendus à Paris. Quelle présence scénique et quel engagement. Scalchi en Arsace, n'atteint certes pas le niveau de Horne, mais elle en est l'héritière du moins pour ce rôle particulier. L'amplitude de la tessiture ne la fait pas trembler et Arsace est bien le jeune général fougueux à la fois fils et amant que l'on est en droit d'attendre. D'archangelo est un très bel Oroé, et la aussi le grand prêtre est campé avec aplomb et sans état d'âme. Kunde, titulaire du rôle depuis longtemps est un très bel Idreno quelle différence, que dis je quel fossé, avec ce que j'ai entendu à Paris en 2006. Enfin j'ai entendu des aigus superbes et lancés sans la moindre difficulté, il était temps car même si l'enregistrement date de 1993, je me posais quand même des questions. Monsieur Pertusi, est un Assur excellent; on peut toujours arguer que Ramey est la référence, c'est sans doute vrai mais lui aussi a bel et bien trouvé un héritier dans ce rôle terrible dont le sommet est la très belle scène des hallucinations au deuxième acte. Nul ne saurait renier à Michele Pertusi ce répertoire dans lequel il excelle malgré des faiblesses clairement apparues en 2006 ou malgré la fatigue il a dominé une distribution au demeurant bien terne et sans éclat. Petroni (Mitrane), Valenti (Azema) et Zadvorny (ombra di Nino) complètent avec bonheur une distribution au final explosive. Zedda, très inspiré ce soir la a dirigé son orchestre de façon maigistrale et des chefs comme Gelmetti par exemple font pâle figure à côté de ce grand chef.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 28 Nov - 23:37

Merci Calbo.

Sémiramide (version concert) était au programme de mon abonnement à Liège en 2000 ... malheureusement, j'étais malade et je n'ai pas pu y assiter Crying or Very sad mais je sais que Papagena a apprécié (même si elle a trouvé cela un peu long !!! Wink ).

Je l'ai vu, il y a déjà très longtemps, à la télévision avec Marilyn Horne et Montserrat Caballe, je pense et j'avais été très impressionnée !!!

Je suis contente qu'Iano Tamar te plaise, je l'ai découverte dans Elena de "La Donna del Lago" de Rossini et elle m'a beaucoup plu.

Quant à Albert Zedda, c'est un magicien. Nous avons eu la chance de l'avoir à la direction d'orchestre dans presque tous les Rossini auxquels nous avons assité à Liège. Là où je suis placée, j'ai une très bonne vision de l'orchestre et, à chaque fois, on ressent le plaisir que les musiciens ressentent à être dirigés par lui !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 28 Nov - 23:57

Zedda est un chef hors pair, et sa réputation est excellente dans le microcosme de l'opéra. Very Happy
Ceci dit cette version du ROF de Pésaro et la production romaine de Sémiramide (2005) sont bien supérieures à ce que j'ai vu à Paris en 2006. A chaque fois c'était un certain Michele Pertusi qui chantait Assur et sur les trois prestations celle de Paris était sans nul doute la moins bonne. No

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Jeu 29 Nov - 1:39

C'est vrai que c'est un opéra magnifique, je l'ai entendu sous la forme concertante avec Eva Poltes,cela perd une partie de son charme et sans "action" c'est vrai que cela paraît un peu long...
Zedda est un maître dans l'interpretation de Rossini quelle fougue quel enthousiasme. Ma place étant au parterre lorsqu'il dirige et vu sa taille on le devine plus qu'on ne le voit mais tel un lutin lors de certain passage on le voit s'agiter. Et que dire que son regard pétillant de malice. Il sait faire passer à l'orchestre son enthousiasme.

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Jeu 29 Nov - 2:13

Il s'agit d'Eva Podlès Papagena. Je ne la connais qu'à travers un récital Rossini. Si les médiums et les aigus sont très beaux, les graves eux sont laids, engorgés, ternes et sans éclat, bref quel dommage de gâcher une voix si prometteuse en négligeant de la travailler un peu plus.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Snoopy

avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 12 Déc - 0:58

Il me le manque dans ma collection celui là! Mais le premier CD m'a l'air pas mal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 12 Déc - 1:02

Horne et Sutherland forment un couple incontournable dans Sémiramide avec cependant un assur assez faible en la personne de Joseph Rouleau.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Snoopy

avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 12 Déc - 1:03

Je n'en doute pas, j'ai adore tous les CD avec Sutherland! Elle excelle partout! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 12 Déc - 1:18

Ce que je connais de Sutherland est excellent en effet. Mais Horne est également excellente

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Papagena
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 58
Localisation : Quelque part sur la terre (belge)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   Mer 12 Déc - 7:25

Ayant plusieurs cd avec ces deux grandes chanteuses , je dirais que c'est l'alchimie de leur deux voix qui est fabuleuse...

_________________
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.
[Platon]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sémiramide (1823)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sémiramide (1823)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sémiramide
» Édouard-Victor-Antoine Lalo (1823-1892)
» Sémiramide (Rossini, 1823)
» Daniel Steibelt (1764-1823)
» Ernest Reyer (1823-1909)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: opéra :: ROSSINI Gioachino-
Sauter vers: