artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nabucco (1842)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nabucco (1842)   Mer 19 Sep - 20:46

Opéra en 4 actes de Giuseppe Verdi.
Livret de Temistocle Solera.
Créé le 9 mars 1842 à la Scala de Milan avec, entre autres, Giuseppina Strepponi (qui devint par la suite, la femme de Verdi).

Les personnages

Nabucco, roi de Babylone (baryton)
Abigaille, esclave, présumée fille de Nabucco (soprano)
Fenena, fille de Nabucco (soprano)
Ismaël, neveu du roi des Hébreux, amoureux de Fenena (ténor)
Zaccaria, Grand prêtre de Jérusalem (basse)
Le Grand prêtre de Babylone (basse)
Abdallo, vieil officier au service de Nabucco (ténor)
Anna, sœur de Zaccaria (soprano)

L’argument

Première partie : Jérusalem
Intérieur du Temple de Salomon.
Le peuple d’Israël implore l’aide de Jehova pour repousser les armées de Nabucco, roi de Babylone. Le Grand prêtre Zaccharie espère obtenir la paix grâce à Fenena, la fille de Nabucco, qu’il tient en otage.
Cependant, Nabucco a aussi une fille adoptive, Abigaille, qui convoite son trône et veut se venger d’Ismaël qu’elle aime mais qui la repousse car il aime Fenena. Nabucco arrive dans le temple, profane l’autel et jure d’exterminer les Hebreux.

Deuxième partie : L’impie
Scène première. Les appartements du palais royal de Babylone.
Abigaille apprend qu’elle est la fille d’une esclave. Le Grand prêtre de Baal lui offre la couronne royale.
Scène deuxième. Une salle du palais royal.
Zaccharie est prisonnier. Il rend grâce à Dieu. Les Lévites méprisent Ismaël qui a trahi son peuple en sauvant Fenena. Au moment où Abigaille veut ravir la couronne à Fenena, Nabucco surgit et se proclame Dieu. Une force surnaturelle lui arrache la couronne des mains et il perd la raison.

Troisième partie : La Prophétie
Scène première. Les Jardins suspendus.
Les Babyloniens, à la solde du Grand prêtre de Baal, installent Abigaille sur le trône. Celle-ci arrache à Nabucco, devenu fou, la condamnation des Hébreux et de Fenena.
Scène deuxième. Sur les rives de l’Euphrate.
Prisonniers, les Hébreux marchent vers le supplice. Zaccharie leur apporte un peu de consolation. Il leur fait espérer leur prochaine libération.

Quatrième partie : L’idole brisée
Scène première. Appartements du palais royal.
Nabucco invoque le Dieu d’Israël. Il recouvre la raison. A la tête des soldats babyloniens qui lui sont restés fidèles, il part libérer Fenena.
Scène deuxième. Les jardins suspendus.
Fenena précédant les condamnés à mort, s’avance vers l’autel du sacrifice. Nabucco apparaît. Il arrête le supplice et brise les idoles. Abigaille succombe.

Extrait du programme Nabucco, Opéra Royal de Wallonie


Dernière édition par Bel Canto le Dim 9 Aoû - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   Mer 19 Sep - 20:51

Nabucco a été le premier vrai succès de Verdi, l’identifiant, en raison du sujet, aux aspirations politiques du pays.

L’œuvre de Verdi est souvent empreinte de nationalisme italien : le Chœur des esclaves hébreux dans Nabucco, connu sous le nom de Va pensiero, est régulièrement proposé comme un possible hymne national italien. D’autres références à des évènements politiques sont présentes dans I Lombardi.
Quand Milan toujours sous l’occupation autrichienne commence à soutenir les efforts de Victor Emmanuel pour la réunification, des partisans clandestins commencent à comploter pour que le roi de Sardaigne conquière Milan et, à cause de la censure autrichienne sévère, une inscription circule : W VERDI, dissimulant un code de ralliement contre l’occupant et qui se lisait : ViVa Vittorio Emanuele Re D’Italia. Le compositeur était au courant de cette utilisation de son nom et est supposé y avoir consenti.
source : Wikipédia

Nabucco demeure dans l’histoire de l’opéra comme un ouvrage extrêmement puissant, rudimentaire parfois, naïf et populaire comme une peinture du Moyen-Age, mais profondément vrai et traversé d’éclairs de génie. Il amorce le grand virage que Verdi imprimera à la musique italienne de son temps et à une bonne partie de la musique tout court. Il abonde en trouvailles de vrai théâtre musical. Pour ses qualités de vérité et de puissance, il mérite la faveur populaire dont il bénéficie toujours.
Extrait du programme Nabucco, Opéra Royal de Wallonie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   Mer 19 Sep - 21:31

Discographie

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_m/171-6049538-6196221?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&initialSearch=1&url=search-alias%3Dpopular&field-keywords=nabucco

La discographie de Nabucco est conséquente tant en ce qui concerne les intégrales que les extraits, la fameux choeur Va pensiero étant repris sur pratiquement tous les CD de choeurs.

Je ne connais pas la (ou les) version(s) de référence.

Je possède celle-ci qui me satisfait beaucoup (à épingler, le merveilleux Nabucco de Cappuccilli)
http://www.amazon.fr/Nabucco-Piero-Cappuccilli/dp/B000001G4N/ref=sr_1_5/402-0814360-5341752?ie=UTF8&s=music&qid=1190226304&sr=1-5
Revenir en haut Aller en bas
singantox

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 29
Localisation : Rome
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   Sam 6 Oct - 14:27

Le Nabucco avec la Dimitrova est ecceptionnel!!!!!
C'est vraiment un des meilleur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   Jeu 5 Nov - 16:38

Les CDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   Jeu 5 Nov - 16:42

Les DVDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nabucco (1842)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nabucco (1842)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Giuseppe VERDI-Nabucco-
» Nabucco
» VERDI : Nabucco
» Julia Varady
» Julia Varady

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: opéra :: VERDI Giuseppe-
Sauter vers: