artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Claudio Monteverdi (1567 1643)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Claudio Monteverdi (1567 1643)   Dim 14 Jan - 23:46

Claudio Monteverdi (15 mai, 1567 - 29 novembre, 1643) était un compositeur, violoniste et chanteur italien. Il est généralement considéré comme l'un des créateurs (et le principal) de l'opéra. Il naquit à Crémone dans le nord de l’Italie.
En 1590 Monteverdi commença à travailler à la cour de Mantoue comme chanteur et violoniste, et à partir de 1602 il y devint chef d'orchestre. Jusqu’à quarante ans, il se consacra principalement à l’écriture de madrigaux, composant ainsi huit livres de ces derniers. Le huitième livre, publié en 1638, contient les madrigaux appelés Madrigaux d’amour et de guerre considérés comme une perfection de cette forme. Dans leur totalité, les huit premiers livres de madrigaux montrent l’immense développement de la musique polyphonique de la Renaissance vers le style monodique typique de la musique baroque. Le neuvième livre, publié en 1651, après sa mort, comporte des pièces plus légères, composées probablement à différents moments de sa vie et représentatives de ces deux styles.
À partir de la monodie, avec le souci de "faire stupeur" et un texte intelligible, il était logique de franchir le pas conduisant à l’opéra, particulièrement pour un compositeur porté vers l’expression dramatique et qui aimait les grands effets. En 1607, il composa son premier opéra, l’Orfeo. Il était habituel, à l’époque pour les compositeurs de créer des œuvres sur commande pour certaines occasions particulières, et cet opéra fut conçu pour ajouter au faste du carnaval annuel de Mantoue. Ce fut un véritable succès, car en parfaite adéquation avec l’esprit de l’époque. L’Orfeo est caractérisé par son pouvoir dramatique et son orchestration vivante. Pour la première fois, un compositeur indiquait précisément quel instrument devait réaliser telle partie. Il s'agit de la première composition de grande ampleur dont l’instrumentation requise pour la création soit parvenue jusqu’à nous. L’intrigue y est dépeinte au travers de tableaux musicaux vivants. Avec cet opéra, Monteverdi a, sinon créé, du moins donné ses lettres de noblesse à un style de musique entièrement nouveau qui fut appelé le dramma per musica (tragédie en musique).
On peut estimer que l'œuvre la plus importante de Monteverdi reste les Vespro della Beata Vergine (les Vêpres de la Vierge - 1610). C’est l’une de ses peu nombreuses œuvres sacrées, mais elle demeure un des plus importants exemples de musique religieuse, et peut être comparée à des œuvres comme le Messie de Georg Friedrich Haendel et la Passion selon saint Mathieu de Jean-Sébastien Bach. Chaque partie de l'œuvre (qui en comprend vingt-cinq au total) est entièrement développée musicalement et théâtralement – les timbres de chaque instrument sont utilisés pour accentuer l’effet dramatique et émotionnel d’une manière totalement nouvelle pour l’époque.
En 1613 Monteverdi était rémunéré comme chef d’orchestre à l’église San Marco de Venise, où il rétablit rapidement le chœur qui avait été abandonné par son prédécesseur. C’est ici aussi qu’il termina ses sixième, septième et huitième livres de Madrigaux. Le huitième est le plus grand, contenant des œuvres écrites sur plus de trente ans, contenant aussi la scène dramatique Tancredi e Clorinda (1624), dans laquelle l’orchestre et les voix forment deux entités distinctes. Monteverdi fut ici inspiré par les deux balcons opposés de San Marco, comme le furent d’autres compositeurs comme Giovanni Gabrieli. L’originalité de cette composition provient aussi de l’utilisation pour la première fois (par les cordes) du trémolo (rapide répétition d’une même note) et du pizzicato (cordes jouées avec les doigts au lieu de l’archet) pour créer des effets particuliers dans certaines scènes dramatiques. Pendant les dernières années de sa vie, Monteverdi tomba malade, mais cela ne l’empêcha pas de composer encore deux œuvres majeures, deux opéras: Il ritorno d’Ulisse in patria (le Retour d’Ulysse dans sa patrie) (1641), et l’opéra historique l’Incoronazione di Poppea (le Couronnement de Poppée) (1642). L’Incoronazione en particulier est considéré comme le point culminant de l'œuvre du maître italien. Il contient des scènes dramatiques aussi bien que comiques (ce qui est une innovation pour l’opéra), et des descriptions plus réalistes des personnages. Il requiert un orchestre plus réduit et donne un rôle moins prédominant au chœur. Cet ouvrage a également eu une importance considérable sur la musique religieuse.
Monteverdi a composé au moins dix-huit opéras, dont ne nous sont parvenus que l’Orfeo, l’Incoronazione di Poppea, Il ritorno d’Ulisse in patria et le fameux Lamento de son second opéra l’Arianne. Monteverdi mourut à Venise.

Son oeuvre

Son œuvre marque la transition entre la musique de la Renaissance et la musique baroque . Au cours de sa longue vie, il a produit des œuvres pouvant être classées dans l’une ou l’autre de ces catégories et il a apporté d’importants changements dans le style de son époque. Monteverdi écrivit le premier Opéra dont la trame dramatique soit viable, l’Orfeo et eut la chance de connaître le succès de son vivant.

Musique sacrée
Sacrae cantiunculae 3 v., 1582
Madrigali spirituali 4 v., Brescia 1583
Sanctissimae Virginis missa 6 v. ... ac vesperae pluribus decantandae cum nonnullis sacris concentibus..., 1610
Selva morale e spirituale 1641
Messa a 4 v. et salmi a 1-8 v. e parte da cappella & con le litanie della B.V. 1650

Oeuvre vocale (opéra et mélodies)
Canzonette 3 v., 1584
6 livres de madrigaux à 5 voix 1587, 1590, 1592, 1603, 1605 (avec basse continue), 1614 (avec basse continue ..con uno dialogo a 7 v.)
Concerto, 7. Livre Madrigali 1-4 e 6 v. 1619
Madrigali guerrieri et amorosi ...libro 8° 1-8 v. avec basse continue, 1638 Madrigali e canzonette libro 9°, 1651
2 livres Scherzi musicali 1607 u. 1632
Lamento d’Arianna, 1623; avec texte latin sur »Pianto della Madonna«, in: Selva mortale...1641
Orféo, Mantoue 1607
L’Arianna Mantoue 1608
Prologue pour L’idroppica (Guarini) Mantoue 1608 (perdu)
Il ballo delle ingrate, Mantoue 1608
Ballet Tirsi e Clori Mantoue 1616
Prologue pour Maddalena, Mantoue 1617
Intermède Le nozze di Teti e di Peleo, Mantoue 1617 (perdu)
Andromeda, Mantoue 1617 (perdu)
Lamento d’Apollo, ca. 1620 (perdu)
Il combattimento di Tancredi e Clorinda, Venise 1624 et repris dans son huitième livre de madrigaux.
La finta pazza Licori, Mantoue 1627 (perdu)
Armida 1627 (perdu)
Prologue et Intermède, u.a. Gli amori di Diana e di Endimione, Parme 1628 (perdu)
Torneo Mercurio et Marte, Parme 1628 (perdu)
Proserpina rapita, Venise 1630 (perdu)
Ballo in onore dell’Imperatore Ferdinando III, Vienne 1637
Il ritorno d’Ulisse in patria, Venise 1640
Le nozze d’Enea con Lavinia, Venise 1641 (perdu)
Ballet La vittoria d’amore, Piacenza 1641 (perdu)
L'incoronazione di Poppea, Venise 1642 (existe en deux versions)

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par le Lun 15 Jan - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
joachim

avatar

Nombre de messages : 347
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567 1643)   Lun 15 Jan - 11:48

A noter que les Ballo sont inclus dans les livres de madrigaux :

Tirsi e Clori dans le 7ème
Le ballo Ingrate, le Combatimento et le Ballo Ferdinand dans le 8ème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567 1643)   Sam 17 Mar - 23:40


_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567 1643)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claudio Monteverdi (1567 1643)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claudio Monteverdi (1567-1643)
» Claudio Monteverdi : Madrigaux
» Monteverdi - Il Ritorno d'Ulisse in patria
» Monteverdi - Vêpres de la Vierge
» Claudio Arrau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 1er étage : Le bureau des compositeurs :: période baroque-
Sauter vers: