artistes-classiques.forumculture.net

débats autour des artistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'italiana in Algeri (1813)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: L'italiana in Algeri (1813)   Dim 14 Jan - 22:48

Dans les prochains jours je ferai un compte rendu de ce DVD avec Maryline Horne dans le rôle titre.


_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace


Dernière édition par calbo le Mar 30 Juin - 16:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Mer 17 Jan - 23:34

Cette italienne la est tout simplement ébouriffante. Quelle distribution magique entre toute et quelle homogénéité vocale; le metropolitan opéra a fait très fort. A tout seigneur tout honneur Maryline Horne dans le rôle titre est magistrale. Quelle Isabella splendide; il n'y a rien à redire, la technique est parfaite, c'est une comédienne hors pair et elle est totalement investie dans son rôle. Je ne vois pas qui parmi les mezzi actuelles pourrait lui arriver à la cheville. Douglas Ahlstedt est un très beau Lindoro et malgré une entrée quelque peu hésitante, il se reprend très vite et donne à Lindoro une très belle image. Montarsolo est un Mustafa magnifique; quel bey bouffon à souhait. Il fonce dans tous les pièges avec une incurable naïveté, même les plus grossiers. Le Taddéo d'Allan Monk est également un personnage du plus haut comique. Malas (Haly), Merritt (Elvira) et Kesling (Zulma) complètent à merveille cette distribution splendide en tous points. James Levine à la tête de l'orchestre du metropolitan opéra parachève magistralement cette version superbe de "L'Italiana in Algeri". La mise en scène de Ponelle est digne des meilleurs. Quand aux décors et aux costumes, ils sont tout à fait dans le ton de la conception qu'a Ponelle de ce chef d'oeuvre.

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Dim 6 Avr - 14:08

Les CDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Dim 6 Avr - 14:10

Les DVDs








_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Mer 11 Mar - 14:38

Revenir en haut Aller en bas
Snoopy

avatar

Nombre de messages : 552
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Ven 12 Juin - 14:13

C'est mon opéra préféré de Rossini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3579
Age : 46
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   Mar 30 Juin - 16:03

L'italiana in Algeri (L'Italienne à Alger) est un opéra italien en deux actes de Gioacchino Rossini. L'italiana in Algeri est le premier opéra-comique que Rossini écrit peu après sa première œuvre développée, Tancredi. L'histoire est celle d'Isabella, une Italienne partie en Algérie pour rendre la liberté à son amant, Lindoro, qui est devenu esclave d'un homme de grande importance dans le pays, Mustafa. L'héroïne tente aussi de réconcilier Mustafa avec sa femme, Elvira. Les chanteurs doivent être très habiles et volubiles. Il s'agit de prendre en considération le duo de Mustafa et Lindoro, Se inclinassi a prender moglie et la hauteur des notes que chante Elvira, tels dans l'introduction et la finale du premier acte. L'œuvre contient également de beaux airs, tels celui d'Isabella, Cruda sorte ! Amor tiranno !, et celui de Lindoro, Languir per una bella. La mélodie de l’ouverture est également assez connue.
Cet opéra, écrit en 1813 pour le théâtre San Benedetto à Venise, est considéré comme la première comédie « développée » de Rossini puisque ses opéras précédents (à l'exception de Tancredi et peut-être Demetrio e Polibio) sont très courts et souvent ne contiennent qu'un seul acte, tels que La scala di seta, Il signor Bruschino, L'equivoco travagante, La cambiale di matrimonio, La pietra del paragone et L'occasione fa il ladro.
Rossini, en effet, se répète souvent dans son travail : il lui arrive fréquemment de réutiliser des morceaux de ses œuvres pour en écrire de nouvelles. Les exemples de cette pratique sont nombreux. Ainsi, l'ouverture de son opéra Otello, osia Il Moro di Venezia ressemble à celle de Il turco in Italia. Dans Armida et L'italiana in Algeri, on retrouve des traces de La Cenerentola. L'ouverture de Il barbiere di Siviglia à été composée pour Aureliano in Palmira. On retrouve aussi la même mélodie dans La Cenerentola (Non più mesta) et dans Il barbiere di Siviglia (Cessa di più resistere)

source : wikipédia

_________________
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto,
Non fu mai quel cor capace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-italiens.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'italiana in Algeri (1813)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'italiana in Algeri (1813)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'italiana in Algeri
» L'Italiana in Algeri
» L'Italienne à Alger de Rossini
» Maometto II (Rossini 1820)
» André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
artistes-classiques.forumculture.net :: 2e étage : musique classique :: opéra :: ROSSINI Gioachino-
Sauter vers: